Promotion de la femme dans la nouvelle Constitution:L’ambassadrice du Canada salue les progrès du Bénin

0
2692
La nouvelle ambassadrice du Canada au Bénin avec pour résidence Ouagadougou Carol Vivian McQueen se réjouie de la discrimination positive au profit de la femme instroduite dans la nouvelle Constitution. Elle l’a fait savoir hier jeudi 5 décembre 2019 lors de la remise de ses lettres de créance au président Patrice Talon.
L’introduction de la discrimination positive au profit des femmes dans la nouvelle Constitution n’a pas laissé indifférent la nouvelle patronne de la diplomatie canadienne au Bénin. Au cours de la présentation de ses lettres de créance au chef de l’Etat, Patrice Talon, Carol Vivian McQueen a salué cette importante avancée du Bénin qui permet de promouvoir la femme. Le Canada étant très à cheval sur le droit des femmes, la diplomate a apprécié cet amendement de la Constitution du 11 décembre 1990 qui induit un quota quelque peu élevé du nombre de femmes au Parlement béninois et permet à la gent féminine d’influencer les décisions et la politique publique liée aux femmes et aux jeunes filles. « J’ai félicité le président par rapport à cette décision qui va créer un quota pour les femmes dans votre Parlement. C’est extrêmement important que les femmes soient dans le corridor de pouvoir influencer les décisions et la politique publique liée aux femmes et aux jeunes filles », a reconnu Carol Vivian McQueen. Elle n’a pas manqué de souligner le dynamisme du chef de l’Etat qui a beaucoup pesé dans le vote de la nouvelle loi fondamentale. « Je vois que le président a un dynamisme à nul autre pareil. Il veut transformer en bien le Bénin et s’assurer que tous les citoyens puissent s’épanouir et travailler pour que le pays aille mieux », a-t-elle déclaré. Carol Vivian McQueen est repartie du palais de la présidence de République avec le sentiment d’avoir affaire à un président qui sait là où il conduit son peuple.
Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here