Protection de la façade maritime du Bénin avec des radars appropriés:Aux grands maux, les grands remèdes  (Le gouvernement anticipe sur les actes de piraterie)

0
2042

Les actes de piraterie maritime que connaît le Bénin le long de sa côte préoccupe à plus d’un titre le Chef de l’Etat et son gouvernement. Dans une démarche anticipative, l’Exécutif s’était penché sur la question en Conseil des ministres du 10 avril 2019. Il a été décidé de recourir à l’expertise de la société norvégienne Vissim A. S. pour protéger la façade maritime et certains postes frontaliers terrestres du Bénin.

 

La piraterie sur la façade maritime du Bénin et certains des postes frontaliers ne sera plus possible dans peu de temps. Conscient des conséquences des actes perpétrés par les pirates dans la sous-région ouest-africaine et plus particulièrement au Bénin, le gouvernement a décidé le 10 avril 2019, en Conseil des ministres,  d’instaurer un système de surveillance permanente des frontières terrestres et maritimes. Pour atteindre cet objectif de renforcer la sécurisation des eaux béninoises et d’en rassurer les usagers, le savoir-faire d’une entreprise norvégienne a été sollicité. Il s’agit de la société norvégienne Vissam A.S. dont la renommée à l’international en matière de conception des logiciels de surveillance maritime n’est plus à démontrer. Plusieurs critères dont l’expérience, pour fournir des solutions de pointe dans le cadre de la protection de toute sa façade maritime et certaines de ses frontières terrestres, ont milité pour ce choix stratégique du gouvernement. In fine, la mise en œuvre de l’opération permettra d’une part, de construire un nouveau Centre national de contrôle maritime à Cotonou, de renforcer la surveillance et la protection des navires locaux contre les effets de la piraterie et, d’autre part, de surveiller les zones de pollution et détecter les pollutions en mer, puis d’améliorer la sécurité et la sûreté du trafic maritime ainsi que sur le lac Nokoué et sur les rivières intérieures.

 

Des radars appropriés le long de la côte

 

La société norvégienne propose d’intéressantes solutions de pointe au Bénin pour mettre sa façade à l’abri des actes de piraterie. A l’issue de la mise en œuvre du projet, les réalisations permettront de déployer le long de la côte béninoise, de Grand-Popo à Sèmè-Kraké et ce, jusqu’à la Zone économique exclusive, des radars adéquats. Avec ces radars, le Bénin pourra enfin lutter contre la pêche illégale et autres activités répréhensibles des bateaux mouillant dans les eaux béninoises.

 

 Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here