Protocole d’accord commercial entre le Bénin et la Chine:Le marché chinois s’ouvre au soja béninois

0
1014

Le gouvernement profite de la fermeture des frontières nigérianes pour inspecter d’autres marchés pour soulager les producteurs locaux. A cet effet, la Direction en charge de la protection des végétaux du Bénin et l’administration générale des douanes de la République populaire de Chine ont signé un protocole d’accord, le 18 septembre 2019, à Beijing, pour l’exportation du soja du Bénin vers la Chine.

Le gouvernement a trouvé un nouveau marché pour l’écoulement du soja. Il s’agit de la République populaire de Chine. Afin d’exporter le soja local vers le pays de Xi Jinping dans le respect des exigences du marché chinois, le Bé-nin et la Chine sont parvenus à un accord sur les exigences phytosanitaires applicables au soja d’origine béninoise. Il est en est de même sur les principes de l’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires de l’Organisation mondiale du commerce. Le protocole d’accord a été signé entre la Direction en charge de la protection des végétaux du Bénin et l’administration générale des douanes de la République populaire de Chine lors du séjour au Bénin du 19 au 24 août 2019, d’une mission de la délégation de l’administration des douanes de la Chine. Une mission qui s’inscrit dans le cadre d’un certain nombre d’audits réalisés sur le système de production, de stockage/conservation/transformation du soja et le dispositif de contrôle. Il concerne uniquement les exigences phytosanitaires et s’étend sur une durée de deux ans. Le protocole est automatiquement prorogé de deux ans si aucune modification ni résiliation n’est demandée par l’une des parties avant l’expiration d’un délai de six mois. Cet accord entre le Bénin et la Chine en ce moment où les frontières nigérianes sont fermées est une grande opportunité pour les producteurs locaux, car le Bénin écoule une bonne partie de cette culture au Nigéria. Plus d’inquiétudes donc pour les vendeuses du grand marché de vivriers de Glazoué. La situation ne sera pas catastrophique comme elles la craignent. C’est un grand marché qui s’ouvre au soja béninois par cet accord commercial avec la Chine. Cela prouve que le gouvernement est soucieux des conséquences collatérales de la fermeture des frontières nigérianes. Pour contourner cette difficulté que vivent les Béninois, le gouvernement inspecte d’autres marchés, en dehors de celui du voisin de l’Est. C’était d’ailleurs le message des ministres en charge de l’Agriculture et du Commerce lors de leurs rencontres avec les producteurs, transformateurs et commerçants à Grand Popo, Allada et Glazoué, mardi 17 septembre 2019.

Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here