Qualité de soins dans l’espace Cedeao:Les ministres de la Santé en conclave à Cotonou

0
2429

Les ministres de la Santé de la Cédéao ont tenu, le vendredi 3 mai 2019 leur 20ème Assemblée ordinaire à Cotonou. Elle entre dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies visant à lutter contre des maladies endémiques et épidémiques en Afrique de l’Ouest.

Assurer la coordination et l’harmonisation des politiques sanitaires pour une qualité de soins de santé en Afrique de l’Ouest. Tel était l’objectif de la 20ème réunion ordinaire de l’Assemblée des ministres de la santé de la Cédéao. En effet, à travers ces politiques sanitaires portant sur les maladies prioritaires, on note plusieurs thématiques importantes et stratégiques, notamment le paludisme etl’accès aux médicaments de qualité. Également, la sécurité sanitaire, le repositionnement de la problématique du vieillissement en bonne santé et des questions sanitaires et institutionnelles ont été au cœur des échanges. Ainsi, au terme de la session, de nouvelles recommandations ont été faites pour des prestations de qualité. Il s’agit, entre autres, de la mise à disposition des médicaments de qualité à travers des structures de fabrication, du partage des expériences afin de passer à l’échelle des grandes pratiques. De plus, il est souhaité que tous les pays de l’espace agissent en synergie d’action pour la mise en œuvre des stratégies visant l’élimination du paludisme dans la sous-région. Selon Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat, et représentant du président de la République, la mise en œuvre despolitiques sanitaires profiteraaux populations qui perdent quotidiennement un lourd tribu du fait des maladies à caractères endémiques et épidémiques.Par ailleurs, à travers les différentes interventions des experts, il ressort que la réussite de cette lutte nécessite une intégration de tous les Etats de la Cédéao à l’Organisation ouest-africaine de la santé (Ooas). « La question sanitaire constitue la préoccupation majeure de tout gouvernement qu’il soit de notre communauté ou d’ailleurs. Cette cession est une occasion pour le Bénin de réaffirmer son soutien à l’Organisation ouest-africaine de la santé», a déclaré le ministre Bio Tchané. Au dire de Benjamin Hounkpatin, ministre de la Santé, cette réunion statutaire et périodique est une opportunité pour les décideurs des systèmes de santé de la sous-région ouest africaine d’analyser les progrès et les stratégies de résolution des problèmes de santé des populations. De plus, elle constitue une aubaine de mesurer les gaps en matière de santé et de développer de nouvelles stratégies pour venir à bout de nombreux défis qui minent le quotidien des populations.Cette réunion a connu la participation de plusieurs personnalités du secteur de la santé, notamment Jakaya Mrisho Kikwete, ancien président de la République de Tanzanie.

 

Benjamin N.

Douté (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here