Quitus fiscal pour les Législatives:La Direction générale des impôts prône la dématérialisation

0
4896

Les candidats n’auront aucune possibilité de tricher ou de corrompre dans le cadre du processus d’obtention du quitus fiscal. La Direction des impôts écarte tout contact physique dans le cadre du processus d’obtention de ce document important. Elle rend possibles les formalités en ligne pour tout potentiel candidat aux élections législatives.

Dans un communiqué rendu public le mardi 22 janvier 2019, le Directeur général des impôts, Nicolas Yènoussi, a invité les candidats à soumettre leurs demandes de quitus fiscal en ligne à l’adresse quitus.impots.bj. Les possibles locataires de l’hémicycle seront appelés à remplir cette formalité à compter d’hier mercredi 23 janvier au 15 février 2019. Le communiqué du Directeur des impôts est accompagné d’un mémoire qui donne tous les détails du processus en ligne. L’introduction par la Direction de ce formalisme traduit une avancée notable dans le processus de dématérialisation. Elle réalise une rupture avec ce passé caractérisé par une paperasserie énorme et un contact physique qui facilitait la corruption. Il n’échappera pas à l’opinion que les moments de  formalités dans le cadre de la constitution de dossiers électoraux  sont pour les candidats des moments de grande corruption pour l’obtention des pièces.

Le copinage, les jeux de couloir, l’argent pour soudoyer un agent ou un cadre de l’administration, bref tous les coups sont permis en de pareilles circonstances pour obtenir un document ou se faire délivrer une pièce sensible. En procédant à l’informatisation du processus de délivrance du quitus fiscal, la Direction des impôts efface ces intermédiaires et permet aux candidats de remplir aisément leur formalité. Elle prône la transparence dans un contexte de réformes caractérisée par la limitation au maximum des contacts physiques et une célérité du formalisme.  Cette informatisation permet également une économie du temps aux potentiels candidats. Ces derniers ne seront plus amenés à faire le rang  au niveau des services de la Direction afin de se faire délivrer ce document. Il est à souhaiter que les autres structures impliquées dans le cadre du processus d’organisation des élections aillent vers la dématérialisation. Cela permettra dans une large mesure de limiter les fraudes et la corruption à grande échelle.

AT

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here