Rachidi Gbadamassi à la conquête des sceptiques de Parakou

0
2000
Exif_JPEG_420

Candidat et tête de liste du Bloc républicain (Br) dans la 8ème circonscription électorale, Rachidi Gbadamassi, accompagné de Samou Séïdou Adambi, est allé à la conquête de l’électorat de la grande gare routière de Parakou et de l’Université de la même ville. C’était le lundi 15 avril 2019.

La gare centrale de Parakou, l’un des viviers électoraux de la 8ème circonscription électorale, a été prise d’assaut par les leaders du Bloc républicain le lundi dernier. L’objectif pour Rachidi Gbadamssi, candidat dans la 8ème circonscription électorale, est de solliciter les suffrages des usagers du parc unique Cncb. Face aux usagers de ce lieu, Rachidi Gbadamssi a tenu un discours rassembleur. Selon lui, il ne sert à rien de poser des actes répréhensibles pour se retrouver plus tard, derrière les barreaux. « C’est souvent les auto-gares que les hommes politiques prennent en otage pour commettre des actes de vandalisme parce que parfois, il y a des éléments incontrôlés à l’auto-gare », a-t-il  laissé entendre. Samou Séïdou Adambi quant à lui, les a invités à voter le cheval blanc cabré dans un Bénin vert. « Faites la campagne, transmettez le bon message, la bonne nouvelle à ceux qui ne sont pas encore informés. Il n’y a pas deux possibilités que le cheval qui caractérise la puissance, la fidélité. C’est le meilleur ami de l’homme. Envoyez-le dans feu, il est prêt à aller avec vous. Il est prêt à aller à tous les combats même si c’est dans l’eau », a-t-il recommandé. A l’Université de Parakou, Rachidi Gbadamassi a fait des mises au point. Il a rappelé que le « Br n’est pas une propriété de Patrice Talon ». Selon lui, il est plutôt  un parti de masse  qui est né  pour conquérir et exercer  le pouvoir d’Etat.  « C’est un parti de la droite diamétralement opposé à l’Union progressiste.  C’est le jour et la nuit », a-t-il clarifié ajoutant que le Br a  opté pour le libéralisme économique, la création de richesse pour rompre avec l’assistanat et remettre les jeunes au travail. Après avoir expliqué aux étudiants le bien-fondé  des réformes de Patrice Talon, Samou Séïdou Adambi, leur a demandé d’aller retirer leurs cartes d’électeur afin de garantir les quatre sièges au Bloc républicain. Au nom de ses pairs, Jules Gnimassou, président de l’Union nationale des étudiants de l’Université de Parakou (Uneup) a rassuré Rachidi Gbadamassi de leur soutien indéfectible.
Z. T
(Br Borgou-Alibori)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here