Rappel des mesures de lutte contre le Coronavirus:Les acteurs mis devant leurs responsabilités

0
724

En dépit de la progression des chiffres, une partie de la population banalise les mesures de prévention prescrites dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, compromettant ainsi les efforts de la majorité. Prenant acte de ce constat, le Conseil des ministres du mercredi 8 juillet 2020 rappelle à l’attention de tous que les règles d’hygiène et de prévention édictées, pour éviter la propagation de la pandémie, demeurent en vigueur.

Les mesures barrières contre le Covid-19 sont toujours en vigueur. L’Exécutif les a encore réitérées lors du dernier conclave gouvernemental. Il s’agit du port obligatoire de masque en tous lieux, du lavage systématique des mains à l’eau et au savon, de l’observance de la distance de sécurité sanitaire d’un (1) mètre au  minimum entre personnes, de la fermeture des discothèques, de l’interdiction d’accès aux plages et de l’interdiction des rassemblements de plus de cinquante (50) personnes. A cela s’ajoutent l’interdiction pour les taxis-motos (zémidjan) de transporter plus d’une personne à la fois, l’obligation du port de masque et du respect de la distance de sécurité sanitaire entre passagers à bord des transports en commun, l’obligation pour les employeurs, sur les lieux de travail, de faire respecter le port systématique de masque, d’installer le dispositif de lavage des mains et de faire respecter la distance d’un (1) mètre minimum entre personnes. Sont aussi suspendus les événements et manifestations à caractères sportif, politique et festif. Le nombre de passagers à bord des taxis et embarcations est limité à trois (3) au maximum pour les véhicules de cinq (5) places et à 5 au maximum pour ceux de neuf (9) places. Quant aux usagers des espaces marchands (boutiques, magasins, supermarchés, marchés ordinaires et autres), il leur est prescrit d’observer la distance d’au moins un (1) mètre entre personnes et de respecter le port de masque. Les personnes âgées et personnes souffrant d’affections chroniques, doivent éviter de sortir de chez elles, sauf en cas de nécessité absolue. Les cérémonies d’inhumation sont autorisées, sachant que celles-ci ne doivent pas rassembler plus de cinquante (50) personnes, lesquelles doivent respecter la distance d’un (1) mètre minimum entre elles. A travers ce rappel qui vaut son pesant d’or, le gouvernement prend la pleine mesure de l’ampleur du mal comme il s’y emploie dès le début et exhorte les populations à être dans la même dynamique. Par ailleurs, le Conseil recommande expressément à tous de se faire consulter ou orienter par les agents de santé dès l’apparition du moindre symptôme faisant penser au Covid-19, afin de favoriser leur prise en charge rapide et, ainsi, d’augmenter leurs chances de guérison. Au regard des enjeux de santé publique liés à ces mesures, le Conseil tient à faire comprendre qu’elles s’adressent à la population dans son ensemble et participent de son bien-être. C’est pourquoi, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique a été instruit à l’effet de veiller particulièrement à leur respect strict.

 

Joël Samson Bossou

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here