Rapport d’activités annuel 2018 du Médiateur de la République: Joseph Gnonlonfoun marque d’un sceau la réussite de son bilan

0
1446
557. C’est le nombre de dossiers traités au cours de l’année 2018 par les services du Médiateur de la République. C’est le plus grand nombre de recours traités par l’institution depuis sa création en 2006. Cette précision a été donnée par le directeur des recours Bienvenu Padonou, lors de la présentation du rapport d’activités de l’année mardi 13 août 2019 à la salle de réunion de l’institution à Porto-Novo. Au nombre des divers contentieux, la gestion de la carrière des agents de l’Etat représente 26,85% des recours. Les objets de recours, dans la globalité, ont rapport aux affaires domaniales et sociales, aux dysfonctionnements du service public, aux allocations de bourses et secours universitaires, aux cas de non compétence ou encore l’exécution de décision de justice. Selon le Médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun (photo), ce rapport 2018 permet d’apprécier la contribution de l’institution du Médiateur de la République du Bénin dans l’enracinement de la démocratie et le renforcement de la culture de la médiation dans les ministères, les structures administratives, les collectivités décentralisées, les entreprises au Bénin. L’année 2018 a été marquée par une série d’activités. Entre autres, des audiences foraines, une session annuelle, l’installation des points focaux dans les administrations, la refonte du site Web de l’institution. Huit recommandations ont été formulées à l’endroit de diverses administrations. Le Médiateur suggère par exemple de procéder à l’adoption rapide des décrets d’application de la loi 2015-18 du 1er septembre portant statut général de la Fonction publique pour une gestion plus rationnelle des ressources humaines de l’Etat. Il urge donc que le budget du Médiateur de la République soit revu à la hausse en passant de 380 millions de FCfa à au moins 500 voire 600 millions pour accroître son rendement. Car, cette institution demeure aujourd’hui incontournable dans la gestion des crises au Bénin.
Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here