Reconnaissance des efforts en faveur de la paix du frère Melchior:L’hommage du cardinal Zerbo à Tévoédjrè

0
752

Le Professeur Albert Tévoédjrè a reçu, lundi 19 août 2019, le Cardinal Jean Zerbo à la Maison Africaine de la paix située à Adjati dans la banlieue de Porto-Novo. L’archevêque de Bamako, invité par la Conférence épiscopale du Bénin dans le cadre du pèlerinage annuel à la grotte Mariale de Dassa, a jugé utile de rendre visite à son ami qui est promoteur du projet la « Maison africaine de la paix », où le christianisme, l’islam et les religions traditionnelles cohabitent en parfaite harmonie.

Sur les lieux, un accueil digne de grandes retrouvailles a été accordé  au Cardinal Jean Zerbo par le  couple Tévoédjrè qui avait  à ses côtés une forte délégation de la communauté chrétienne et celle musulmane. Après un tête-à-tête entre le professeur Albert Tévoédjrè et son hôte, la délégation du cardinal a eu droit à une visite guidée de la Maison Africaine de la paix. Ce lieu, symbole du dialogue et du vivre-ensemble, est composé d’une chapelle dédiée à la communauté chrétienne, d’une mosquée réservée à la communauté musulmane et d’un temple pour les religions traditionnelles. L’hôte a participé à une prière adressée à la vierge Marie. Le Cardinal Jean Zerbo en a profité pour inviter le public à privilégier le dialogue dans leurs actions quotidiennes afin que la paix ne soit pas un vain mot. Au terme de la visite, l’archevêque de Bamako s’est dit heureux de retrouver son ami depuis la période du symposium international de Cotonou, qui consacra l’éclosion du projet du professeur Albert Tévoédjrè « La paix par un autre chemin, celui du dialogue interreligieux et interculturel’’. L’homme de Dieu a reconnu les mérites du frère Melchior, qui selon lui, est resté attaché à la préservation de la paix en Afrique. El Hadj Yekini Abou, représentant de l’Union Islamique du Bénin, a aussi rendu hommage au professeur qui a eu l’idée de rassembler toutes les religions à Adjati. « Petit à petit, Adjati deviendra bientôt un lieu de pèlerinage », a-t-il déclaré.

 

Marcus Koudjènoumè

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here