Recrutement des agents électoraux:La Céna enregistre 123.370 candidatures

0
4000

Le président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), assisté de la Vice-présidente et de deux autres commissaires, a présenté à la presse les données relatives à l’inscription des candidatures pour le recrutement des agents électoraux. En somme, pour un besoin d’un peu moins de 45.000 agents, la Céna a enregistré plus de 123.370 candidatures. Le point a été fait hier mardi 19 février 2019, au siège de l’institution à Cotonou. En voici la quintessence.

Point de presse du président de la Céna sur le recrutement des agents électoraux

Mesdames et messieurs les professionnels des médias,

Je voudrais, au nom de mes collègues, vous souhaiter la bienvenue à la Céna et vous remercier de votre soutien constant au processus électoral en cours dans notre pays en vue de l’élection des membres de l’Assemblée nationale.

Dans la cadre de la préparation de ce scrutin, la Céna a procédé du 30 janvier au 13 février 2019 sur toute l’étendue du territoire national à une opération d’inscription des candidatures pour le recrutement des agents électoraux à savoir : les coordonnateurs d’Arrondissements et les membres des Postes de vote.

Grâce à la détermination de l’équipe de la Céna, au soutien des autorités locales et à toutes les personnes de bonne volonté sur le terrain, cette opération a connu un succès certain. A ce propos, je voudrais particulièrement remercier les préfets, les maires et les autres élus locaux pour l’appui précieux qu’ils ont apporté à nos équipes. Nous formons le vœu que cet appui soit toujours de mise durant la suite du processus électoral en vue d’en garantir le succès.

Dans un souci de transparence et d’information de nos compatriotes, la Céna a décidé d’organiser ce point de presse dont l’objectif est de faire le bilan de cette opération de recrutement des agents électoraux et de la suite qui lui sera réservé.

En attendant de mieux affiner les chiffres nous pouvons déjà indiquer que un total d’un peu moins de 45.000 agents à recruter toutes catégories confondues, nous avons enregistré plus de 123.370 candidatures réparties comme suit :

– Au poste de Coordonnateurs d’arrondissement (Ca) : sur un besoin attendu de 546 agents à recruter il a été enregistré 4.188 candidatures soit 3642 candidatures supplémentaires. Ce qui donne 7,8 candidats par poste.

– Au poste de d’Assistant coordonnateur d’arrondissement (Aca) : sur un besoin de 1.700 agents à recruter il a été enregistré 43.524 candidatures soit  41.824 candidatures supplémentaires. Ce qui donne 25,6 candidats par poste.

– Au poste de membres de postes de vote : sur un besoin de 42.237 agents à recruter il a été enregistré 75.666 candidatures soit 333.429 candidatures supplémentaires. Ce qui représente 1, 8 candidats par poste.

En somme, sur un besoin de total d’environ 45.000 agents à recruter, il a été enregistré plus de 78.370 candidatures supplémentaires toutes catégories d’agents confondues, même s’il existe des disparités entre les communes.

La Céna note avec plaisir que ce nombre élevé de candidatures traduit le grand engouement des Béninois pour la chose électorale et il convient de se réjouir de cet engagement citoyen de nos concitoyens. Grâce à ce fort taux d’enregistrement nous disposons d’une banque de données dans laquelle nous puiserons.

La question qui saute aux yeux est celle de la suite que nous réserverons aux candidatures collectées. C’est parmi ces candidats que conformément à la loi, la Céna va procéder à leur formation et à leur recrutement.

Néanmoins, dans la désignation définitive, il sera tenu grand compte des critères définis par le Code électoral, notamment la qualification professionnelle, l’expérience et les besoins sur le terrain.

Par contre, en ce qui concerne les Membres des postes de vote (Mpv), il sera tout simplement procédé à la ventilation aléatoire dans les postes de vote de l’arrondissement où de la commune des candidats en fonction des besoins.

Je voudrais cependant rassurer l’opinion publique que nous mettrons tout en œuvre pour que le recrutement définitif des agents électoraux tienne compte de l’équité, de l’égalité des chances et des critères de qualifications prévus par le Code électoral.

 

Cotonou, le 19 février 2019

 

Le président de la Céna

 

Emmanuel Tiando

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here