Rééquilibrage du Bloc républicain:Ahissou et Houssou formalisent leur départ

0
663

Le retrait du Parti du renouveau démocratique du Bloc républicain engendre des conséquences administratives et juridiques. Le ministre Serge Ahissou, membre du bureau politique du Prd, s’apprête à signifier son départ au président Houngbédji comme l’a déjà fait son collègue Jean-Claude Houssou.

Les personnalités politiques proches du ministre Serge Ahissou étaient hier en concertation à Cotonou. L’objectif de la rencontre est d’officialiser leur démission du Parti du renouveau démocratique (Prd). Ainsi, les jeunes et les sages proches du ministre s’apprêtent à saisir le président Adrien Houngbédji, pour lui annoncer le départ du fils de la Vallée de sa formation politique. Serge Ahissou, vice-président du Prd reste donc dans le Bloc républicain, tout comme son collègue, Jean-Claude Houssou. Il faut rappeler que le président Patrice Talon tient à la cohésion nationale dans la constitution des blocs. Le chef de l’Etat, prévoyant, avait délogé certains ténors du Bloc progressiste pour le Bloc républicain. C’est le cas de l’ancien député Gbènaméto, de l’actuel élu Paulin Gbénou, de même que Mathurin de Chacus, ancien président des Dragons football club de l’Ouémé, actuel patron de la Fédération béninoise de football, proche d’Adrien Houngbédji et possédant moult réseaux.



De même, l’ancien bâtonnier, Jacques Migan, l’ex-ministre et actuellement Directeur général de la Loterie nationale du Bénin, Gaston Zossou sont désormais du côté du Bloc républicain pour renforcer les ministres Jean-Claude Houssou et Serge Ahissou et Adidjatou Mathys. D’autres noms pourraient s’ajouter pour maximiser les chances du Bloc républicain dans les fiefs traditionnels du Prd lors des prochaines élections législatives. En dehors des ténors de ce Bloc,le chef de l’Etat a également rencontré ceux de l’Union progressiste. Au terme des deux rencontres, il ressort que les statuts et logos ont été validés. Les dates des congrès sont arrêtées. Les 7 et 8 décembre pour le parti Républicain à Parakou, et le 1er décembre pour l’Union progressiste à Cotonou.

Demain naît l’Union progressiste

Tout est fin prêt pour la création du grand parti des progressistes. Le samedi 1er décembre 2018 est la date du congrès constitutif du parti. Ainsi, les militants sont invités à remplir les formalités nécessaires pour prendre part à la grand-messe qui va acter la réforme du système partisan. Les partis et mouvements politiques appartenant au Bloc progressiste sont prêts pour la fusion en un grand parti.



A cet effet, les militantes et militants du Bloc, âgés de 18 ans et plus, ayant régulièrement déposé leurs dossiers pour être membres fondateurs du parti à naître du Bloc progressiste, sont invités à prendre part au Congrès Constitutif dudit parti le samedi 1er décembre 2018 à partir de 07h00 au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou. L’information est contenue dans un communiqué du Comité national d’organisation, publié mardi 27 novembre 2018. Par ailleurs, les membres fondateurs sont invités à se rapprocher sans délai de leurs formations politiques respectives ou au siège provisoire du bloc sis à Gbégamey, derrière la bourse du travail pour le retrait des projets de statuts et règlement intérieur et pour les formalités et dispositions relatives à leur participation audit congrès.

JPM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here