Réforme du système partisan:Patrice Talon félicite la classe politique

0
3350
Dans son discours sur l’état de la Nation, le chef de l’Etat Patrice Talon a salué le consensus national retrouvé autour des grands débats politiques qui ont jalonné l’année 2019. Il pense que cette victoire est à l’actif de tous les acteurs politiques du pays.
Avec modestie et grande humilité, le chef de l’Etat Patrice Talon, a exprimé sa reconnaissance à tous les acteurs politiques tous bords confondus et à la représentation nationale pour leur implication sans faille dans la conduite de ce processus ô combien éprouvant de réforme du système partisan. Cette disponibilité de chacun des acteurs à l’écoute et au dialogue a eu du prix aux yeux du Président de la République, et il ne l’a pas caché à l’occasion. « Cette initiative a permis aux acteurs politiques de tous bords de se parler en toute responsabilité, de s’entendre sur les amendements utiles à apporter aux lois qui régissent notre vie politique, et de formuler des doléances dans le sens de la prise de mesures d’apaisement pour tourner la page des dissensions nées des élections législatives », a-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de féliciter assez chaleureusement l’Assemblée nationale. « Votre auguste Assemblée a également pris sa part dans cette œuvre visant à favoriser le vivre-ensemble harmonieux de notre peuple, en votant les lois subséquentes et je voudrais vous en féliciter chaleureusement », a-t-il déclaré. Les résultats issus de ce consensus sont élogieux. A cette occasion, Patrice Talon a pris la peine de les énumérer. Il s’agit de la loi portant amnistie des faits criminels, délictuels et contraventionnels commis lors des élections législatives d’avril 2019, de la loi portant Code électoral, de la loi modifiant et complétant la Charte des partis politiques, de la loi portant financement public des partis politiques et de la loi portant statut de l’opposition. Il s’agit aussi et surtout de la loi portant révision de la Constitution du 11 décembre 1990. Par rapport à la loi portant révision de la Constitution, Patrice Talon a déclaré qu’il s’agit d’un acte historique qui fera date. « Cette révision fut un moment historique, car nous avons montré à la face du monde qu’en Afrique, il est aussi possible de procéder à une révision technique de la Constitution, pour en faire un véritable outil de développement prospectif », a-t-il fait constater.
Des contradictions a jailli la lumière
Beaucoup de résultats positifs ont été obtenus sur le chantier de la réforme du système partisan grâce à ce consensus retrouvé entre acteurs politiques. Un consensus né de plusieurs contradictions ayant entraîné les évènements de mai 2019. Au cours de son discours, le chef de l’Etat n’a pas manqué de le souligner. « Notre volonté commune d’améliorer nos pratiques politiques et partisanes, à travers la réforme de la Charte des partis politiques et du Code électoral, a généré des incompréhensions qui ont conduit à des violences à l’occasion des élections législatives du 28 avril 2019 », a-t-il fait savoir. Et il a ajouté : « Convaincus que les crises ont également une fonction de régulation de la société, nous avons tous, promptement, pris la mesure de la situation et organisé un dialogue politique, du 10 au 12 octobre 2019». Au cœur des incompréhensions, les acteurs politiques du Bénin ont réussi à trouver ensemble des solutions de sortie de crise et construire un dispositif législatif consensuel qui prévient ces crises et unit davantage les fils et filles du pays. Cette noble œuvre ne l’a pas été sans le leadership discret et très fructueux du Chef de l’Etat, Patrice Talon. Il fait partie de l’un des artisans de taille qui a su jouer sa partition pour que ce processus soit conduit à bon port.
Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here