Réformes au plan sanitaire:L’Ordre national des médecins satisfait

0
406

L’Ordre national des médecins du Bénin (Onmb), apprécie à leur juste valeur les réformes opérées dans le secteur de la santé depuis avril 2016. Le point des mesures a été fait le samedi 12 septembre 2020 à Cotonou au cours de l’Assemblée générale ordinaire qui a connu la présence du ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin.

Satisfaction et assurance sur plusieurs points d’ombre et inquiétudes liés aux réformes mises en œuvre par le gouvernement dans le secteur de la santé. C’est ce qu’on peut retenir de l’appréciation des médecins sur la gouvernance Talon dans le secteur de la santé. Ils l’ont fait savoir au cours de leur Assemblée générale tenue le samedi 12 septembre 2020 à Cotonou. L’occasion a été aussi propice pour les participants de faire le point des réformes et de clarifier les nouveaux organes créés. Ils n’ont pas manqué de manifester leurs craintes sur le statut de l’Onmb, surtout avec les réformes entreprises dans le secteur de la santé. « La communauté médicale s’inquiétait de la création de l’Autorité de régulation du secteur de la santé parce qu’elle craignait que cet organe arrache à l’Ordre des médecins ses prérogatives », a exprimé Lucien Dossou-Gbété, membre de la commission technique chargée des réformes du système de santé. Ainsi, au cours des assises, il a partagé avec la communauté médicale, la mission et les attributions de l’Autorité de régulation du secteur de la santé aux fins de lui permettre de comparer les missions et attributions de l’Ordre à celles des sociétés savantes. Selon Dossou-Gbété, la création de l’Organe de régulation du paysage du secteur sanitaire était due à des problèmes qui, autrefois sont mal pris en compte. « La commission technique chargée de réformes dans le secteur santé a mis en évidence et proposé cette solution pertinente qui permettra de voir réaliser le rêve du Bénin qui est d’avoir un système de santé performant. Un système capable de réaliser ce pourquoi il a été conçu. Cela va permettre aux Béninois, sans distinction aucune, d’avoir accès à un service de santé de qualité », a-t-il laissé entendre. Après les différentes interventions, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin a apporté quelques éclaircissements aux différentes préoccupations soulevées.

 

Bour-Han Amoussa (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here