Réformes dans le secteur de la Santé:Quatre organes créés pour garantir les droits des patients

0
2012

Le Conseil des ministres en sa séance du 25 septembre 2019 a procédé à l’adoption des textes règlementaires qui consacrent la création de 4 organes de mise en œuvre des réformes dans le secteur de la Santé. Il s’agit du Conseil national de la médecine hospitalière, du Conseil national des soins de santé primaires, de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique et de l’Autorité de Régulation du secteur de la Santé. Fixer les normes et protocoles, les politiques et stratégies sanitaires nationales sont, entre autres, les missions du Conseil national de la médecine hospitalière.

Le Conseil national des soins de santé primaires, quant à lui, aura notamment pour rôle d’identifier les paramètres devant permettre l’amélioration et un bon suivi des soins de santé primaires. L’Agence nationale de régulation pharmaceutique remplace désormais l’actuelle Direction de la pharmacie, du médicament et des explorations diagnostiques. Sa mission est de mettre en œuvre la politique nationale en matière de pharmacie et de produits de santé. L’Autorité de régulation du secteur de la santé aura à se prononcer sur toute question relative au secteur, en particulier les orientations politiques, stratégique et institutionnelle avec pour mission essentielle de garantir l’accès des citoyens au soin de santé. La création des 4 organes précédemment cités a été possible grâce à la Commission technique ad hoc mise en place par le gouvernement pour remettre le secteur de la santé sur la bonne voie. Avec la création de ces différents organes, chaque acteur de la chaîne sanitaire saura désormais à quoi s’en tenir en vue de jouer convenablement sa partition. L’opérationnalisation des structures dans un bref délai permettra à coup sûr de mettre fin aux calvaires des patients. Avec les différentes réformes engagées dans le secteur de la santé, le Président Patrice Talon s’attèle ainsi à créer les conditions requises pour une satisfaction optimale des usagers des centres de santé. Ce qui devra restaurer durablement la confiance en l’hôpital public et assurer la garantie des droits des patients.

  1. K.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here