Règlement définitif du Budget général de l’Etat gestion 2017:Les députés votent à l’unanimité le projet de loi

0
1161

Sous la conduite du président de l’Assemblée nationale Louis Vlavonou, les députés ont examiné et adopté à l’unanimité hier mardi 21 juillet 2020, le projet de loi de règlement définitif du Budget général de l’Etat, gestion 2017. Le rapport présenté par le président de la commission des finances et des échanges, Gérard Gbénonchi, et le premier rapporteur, Patrice Nobimè, renseigne que ce projet de loi de règlement définitif du Bge, gestion 2017 décrit les conditions dans lesquelles ce budget a été exécuté et les différents soldes obtenus. Son adoption par la plénière permet ainsi la constatation du solde budgétaire global, du solde budgétaire de base et du solde des opérations de trésorerie, l’approbation des écarts entre les réalisations et les prévisions budgétaires et l’approbation des rapports de crédit, des dépassements de crédit ainsi que des annulations de crédits intervenus en cours de gestion. Il faut préciser que la gestion 2017 est marquée essentiellement par la poursuite de la mise en œuvre progressive de la loi de finances relative à la Lolf. En ce qui concerne la situation économique dans laquelle le budget a été exécuté, il faut relever qu’au plan national, le taux de croissance de l’économie s’est établi à 5,8% en 2017 contre 4% en 2016. C’est une amélioration qui a été portée par une bonne tenue de la production du coton qui a atteint un deuxième niveau historique en l’espace de deux ans, une vitalité de l’activité dans le secteur des Btp en lien avec l’ouverture effective de plusieurs chantiers inscrits au Programme d’actions du gouvernement (Pag). La loi de finances 2017 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 2010 milliards 586 millions de FCfa. Elle établit les ressources du budget de l’Etat à la somme de 1007 milliards 725 millions et les charges à la somme de 1697 milliards 986 millions de FCfa. Les recettes ont été exercées à 88,8% soit 890 milliards 221 millions contre une prévision corrigée de 1000 milliards 677 millions de FCfa. Par contre, les dépenses ont été exécutées à 60,73% soit 1032 milliards 981 millions de FCfa contre une prévision annuelle de 1700 milliards 938 millions de FCfa. Les députés ont décerné un satisfecit au ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, pour la rigueur imposée dans la gestion des finances publiques.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here