Remontada du Prd:La vaine espérance de Adrien Houngbédji

0
762

Le président du Parti renouveau démocratique (Prd) refuse de voir la réalité de la descente aux enfers de sa formation politique en face. A la faveur de la traditionnelle Université de vacances du parti le samedi 19 septembre 2020 à Porto-Novo, l’ancien président de l’Assemblée nationale a professé la remontée du parti arc-en-ciel. Pour le leader charismatique des Tchoco-Tchoco, le Prd ne périra pas. « Avec cette Université de vacances, c’est la Remontada qui commence », dixit le leader des Tchoco-Tchoco malgré que le parti ne dispose ni de ministres, ni de députés et d’élus communaux et municipaux.

Le président du Parti du renouveau démocratique (Prd) est dans l’illusion. Malgré la situation inconfortable dans laquelle se trouve la formation politique, le leader charismatique rêve encore d’un retour aux affaires du parti arc-en-ciel. « Avec cette université de vacances, c’est la Remontada qui commence. Ceux qui nous ont combattus hier, ce sont les mêmes qui recherchent aujourd’hui notre aval. Ceux qui nous combattent aujourd’hui, rechercheront demain notre aval », a lâché Maître Adrien Houngbédji dans son allocution d’ouverture de l’Université de vacances 2020 du parti samedi 19 septembre à Porto-Novo. Dans un discours empreint d’optimisme, l’ancien président de l’Assemblée nationale a formulé un vœu pieux : celui de la remontée politique du Prd malgré la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui le parti. Convaincue que le Prd est sans ministre au gouvernement, sans députés à l’Assemblée nationale, sans maires et conseillers dans les Conseils communaux et municipaux, la deuxième personnalité de l’Etat de 2014 à 2019, refuse néanmoins de percevoir la réalité en face. Sinon, comment comprendre que le parti qui a été incapable d’obtenir les 10% exigés par le Code électoral pour participer au partage des sièges aux dernières élections communales veuille revenir sur scène à travers une reconfiguration politique ? Par quelle alchimie la supposée « Remontada » sera-elle possible? La Présidentielle de 2021, se jouera une fois encore sans les Tchoco-Tchoco. Sans élus députés ou maires, le Prd n’aura pas droit au chapitre avec l’article 132 du Code électoral qui a institué le système de parrainage. Le parti sera donc un spectateur joyeux du jeu politique durant les 6 prochains mois. Adrien Houngbédji et les siens seront donc logés à la même enseigne que les formations politiques telles que l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) et le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) qui clament leur appartenance à la mouvance mais ne disposent pas d’élus à l’Assemblée nationale et dans les Conseils communaux et municipaux pouvant assurer le parrainage de candidats.

 

Silence radio sur la Présidentielle

 

Alors que beaucoup s’attendaient à ce que le Parti du renouveau démocratique (Prd) officialise son candidat pour la Présidentielle de 2021, rien n’y fit. Dans son allocution, Adrien Houngbédji a fait black-out sur le sujet. Au lieu d’aller sur ce terrain comme l’a fait récemment Jacques Ayadji avec ses militants du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin, le numéro1 du Prd a préféré jouer à la victimisation en attribuant le malheur du parti aux adversaires politiques. « Les dernières élections nous ont privés d’élus ; elles n’ont pas réussi à nous priver de nos électeurs », a déclaré avant d’ajouter : « Si nos adversaires ne pavoisent pas, c’est qu’ils ont compris que leur tir n’a pas fait mouche ». Pour Maître Adrien Houngbédji, l’annonce d’une nouvelle saignée au Prd prophétisée à l’annonce de l’Université de vacances est possible, mais le parti recevra aussitôt du sang neuf. « Le sang neuf de ceux qui seront heureux d’entendre nos mises en garde ; le sang neuf de nos appels à la préservation de la paix, de nos appels au dialogue ; de nos appels au respect des libertés, de nos appels au respect de l’état de droit, de nos appels au pluralisme contre la pensée unique, de nos appels au respect de la démocratie ». Ces propos font interroger sur la position réelle du parti au sein de la mouvance présidentielle. Le Prd est-il toujours engagé aux côtés du chef de l’Etat ? Les jours à venir nous édifierons.

 

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here