Home ACTUALITE Rencontre entre le chef de l’Etat et des responsables politiques : Talon...

Rencontre entre le chef de l’Etat et des responsables politiques : Talon en grand rassembleur

0
2167

Ils  étaient tous là, ou presque. A l’exception du parti Restaurer l’espoir de Candide Azannaï, les autres invités du chef de l’Etat, Patrice Talon ont répondu  favorablement à son invitation hier lundi 15 juillet 2019 au Palais de la Marina. Cette attitude a d’ailleurs inspiré le chef de l’Etat qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit de ses hotes.

10 partis présents sur 11 invités. Cette attitude souligne le chef de l’Etat , est la preuve que les Béninois, quels que soient leurs points de divergences et leurs profonds désaccords, savent se retrouver  pour parler et surmonter leurs divergences. Ces vertus qui ont fait défaut ces derniers temps commencent par être retrouvées pour une œuvre de reconstruction, a manifesté le président de la République dans une chaleureuse et saisissante ambiance. Cette image qui montre Patrice Talon assis autour de la même table avec  des chefs de partis dont la plupart s’opposent à ses actions  consolide l’unité nationale et la concorde et ouvre inexorablement la voie à une nouvelle ère pour fédérer les efforts. Et c’est à juste titre que le chef de l’Etat a souligné dans son adresse ce qui suit : «  Nous sommes capables de reconstruire…». Le message est profond et témoigne de sa détermination  à jouer son rôle dans ce nouveau chantier de reconstruction. Toutes les questions et revendications qui constituent des sujets de désaccord ne pouvaient pas être abordées à cette occasion, mais on peut considérer que c’est une amorce de dialogue dont la suite sera consacrée à des points qui font partie de la plateforme revendicative des formations qui ne soutiennent pas  le Pouvoir Talon. C’est dans cet esprit qu’il faut inscrire la reconstruction à laquelle fait allusion le président de la République. Du coup, il a annoncé que le dialogue à proprement parler suivra cette première initiative sans laquelle on ne pouvait pas entrevoir une réelle décrispation. Car, dialogue d’accord, mais il faut d’abord savoir à quel titre les acteurs viendront à ce rendez-vous. Les partis non constitués ou qui n’ont pas d’existence légale,  ne peuvent pas prétendre participer à un dialogue. Dans n’importe quelle démocratie c’est une règle d’or. Maintenant, si les partis sont reconnus après avoir empli les formalités administratives au ministère de l’Intérieur, ils pourront être conviés au dialogue. Mais sans ce préalable, tout espoir de leur part de participer aux assises sur le dialogue est illusoire. Il faut bien saisir cela à travers la démarche du chef de l’Etat. Et c’est le lieu de saluer son initiative et de lui reconnaître sa longueur d’avance sur ses adversaires.  Dans le rang de ces deniers, beaucoup ont compris que Patrice Talon ne fait rien au hasard et ils ont eu la présence d’esprit de répondre favorablement à cette invitation. Pas question de pratiquer la politique de la chaise vidé. C’est le lieu de saluer les différents acteurs pour avoir saisi cette opportunité bénéfique pour tous.

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here