Renforcement des fondements de l’Onu:Le Bénin propose trois priorités politiques

0
507

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci est intervenu en distanciel, lundi 21 septembre 2020 à New-York à la réunion de haut niveau relative à la commémoration du 75ème anniversaire des Nations Unies. A cette occasion, le patron de la diplomatie béninoise a proposé trois priorités politiques pour le renforcement des fondements de l’Organisation.

Promouvoir un multilatéralisme qui produit des résultats, assurer le maintien de la paix par la diplomatie préventive et accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Ce sont les trois priorités politiques sur lesquelles le ministre des Affaires étrangères insisté dans son discours en distenciel à l’occasion de la réunion de haut niveau sur la commémoration du 75ème anniversaire des Nations Unies. Dans un premier temps, Aurélien Agbénonci a loué le pragmatisme des Nations Unies grâce à qui, des pays en proie à des conflits ont été stabilisés, des millions de vie ont été sauvées, des initiatives importantes ont été lancées dans des domaines clés tels que le développement durable, la promotion de la femme, le respect et la promotion des droits de l’homme, la protection de l’environnement et la bonne gouvernance. « Tous ces acquis ne doivent cependant pas nous faire perdre de vue l’ampleur et la complexité des défis qui se présentent encore devant nous. De ce point de vue, cet anniversaire est une opportunité pour jeter les bases du renforcement des fondements de cette Organisation », a-t-il fait observer. En effet, explique-t-il, alors que de plus en plus de gens émettent des doutes sur les vertus du multilatéralisme et remettent en cause l’efficacité des Nations Unies, la délégation béninoise a réaffirmé sa conviction que l’ordre multilatéral fondé sur des règles est la seule garantie pour renforcer la stabilité et la paix internationales et que les défis communs ne peuvent trouver de solution durable qu’à travers la coopération internationale. Dans cet ordre d’idées, le Bénin salue l’initiative de l’Alliance pour le multilatéralisme, lancée en 2019. Il promeut un multilatéralisme efficace à travers des initiatives concrètes et des partenariats orientés vers des résultats. Pour mieux assurer le maintien de la paix par la diplomatie préventive, le ministre Aurélien Agbénonci trouve que la question de la prévention des conflits doit demeurer au centre des priorités de l’Onu. Il a salué les nombreuses initiatives lancées par les Nations Unies depuis 07 décennies dans ce domaine. Par ailleurs, l’engagement du Secrétaire général des Nations Unies qui a fait de la culture de la prévention, l’une des principales priorités de son mandat mérite aussi d’être relevé. Par la même occasion, le chef de la diplomatie béninoise a invité tous les Etats membres, les organisations régionales et sous-régionales à renouveler leur engagement politique afin de rendre la prévention et le règlement des conflits possibles. La troisième priorité politique de la délégation béninoise reste l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda 2030. « Alors que nous amorçons la décennie d’action pour la concrétisation des Objectifs de développement durable (Odd) dans un contexte de crise sanitaire, signale le ministre Aurélien Agbénonci, je voudrais insister sur le fait que leur réalisation effective, en particulier dans ce contexte, requiert la mobilisation de ressources financières adéquates et un partenariat international revitalisé ». Pour conclure, le ministre Agbénonci a réaffirmé sa confiance en cette Organisation commune qu’est l’Onu. Selon lui, cette Organisation constitue toujours un merveilleux outil dans les mains de l’humanité pour faire avancer le bien commun. « Il ne tient qu’à nous de lui donner les moyens de se renforcer et de contribuer à l’avènement d’un système de gouvernance mondiale plus inclusif », souligne-t-il.

 

Abdourhamane Touré

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here