Renforcement du dispositif sécuritaire au poste  avancé de Kérémou:L’Exécutif rassure

0
1362

Le gouvernement n’est pas resté insensible à l’incident de Banikoara. Après avoir pris des mesures sécuritaires pour renforcer la sécurité de la zone du parc de la Pendjari, il a tenu à faire des clarifications sur l’attaque du poste de sécurité avancé de Kérémou. C’était lors du point de presse du Conseil des ministres tenu le mercredi 12 février 2020. Selon le ministre porte-parole du gouvernement, cet incident n’a rien à voir avec les menaces qui sont agitées par rapport à un phénomène dans la sous-région. Selon les explications du ministre Alain Orounla, l’incident de Banikoara est lié à des braconniers qui se sont repoussés dans la zone du parc de la Pendjari. Selon lui, le gouvernement, voyant venir la menace, avait pris des dispositions pour l’installation d’un avant poste de sécurité construit en matériaux précaires, en attendant un déploiement de militaires pour renforcer la sécurité de cette zone. A l’en croire, ce déploiement avait démarré la veille de l’incident. « Curieuse coïncidence, pendant que les forces de défense et de sécurité étaient en route pour être positionnées pour renforcer la sécurité de cette zone, cet avant poste a fait l’objet d’une attaque qui est incontestablement le fait de braconniers », a expliqué le ministre. En se demandant s’ils ont été informés des mesures prises par le gouvernement ou s’ils ont agi opportunément, il a fait savoir que l’Exécutif a pris d’autres mesures pour sécuriser davantage la zone. Il a donné l’assurance d’une lutte implacable qui sera désormais menée contre toute forme de vandalisme, y compris le braconnage. Par ailleurs, il a présenté les condoléances et les compassions du gouvernement à la famille du fonctionnaire de la Police qui a perdu la vie des suites de cet incident ainsi qu’à la Police républicaine.

 

Odi I. Aïtchédji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here