Rénovation du siège de la Cour constitutionnelle:Joseph Djogbénou reçoit les clés de l’institution

0
888

Le ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, a officiellement remis hier, lundi 1er mars 2020, les clés du siège rénové de la Cour constitutionnelle, au président de l’institution, Joseph Djogbénou. La cérémonie a eu pour cadre la nouvelle salle d’audience de la Haute juridiction à Cotonou.

D’un coût de plus de plus de 2 milliards de Francs Cfa, le siège rénové de la Cour constitutionnelle, couvre à peu près 4300m2 de bureaux mis à neuf dont un bâtiment principal pour abriter les membres de la Cour constitutionnelle, les archives, le poste de sécurité, l’infirmerie et un parc de 8 véhicule au rez-de-chaussée. A cela s’ajoutent 3 complexes pour les secrétaires généraux, un complexe pour la direction administrative, 10 bureaux directeurs, 19 bureaux collaborateurs, un service informatique, une salle de réunion, une salle de dépouillement, et des salles de documentation etc. A sa prise de parole, le ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Tonato, s’est réjoui de pouvoir remettre les clés du siège rénové de la Haute juridiction à son président Joseph Djogbénou. « C’est un grand plaisir pour moi et un honneur de remettre entre vos mains les clés du siège rénové de la Cour constitutionnelle. Je me souviens il y a de cela plus d’un an, quand vous m’avez invité à visiter les bureaux de l’ancien siège, nous avions ensemble constaté une dégradation très avancée des conditions inconfortables de travail. Pour une Cour qui travaille souvent dans des conditions de forte pression, nous avons pensé qu’il était juste que dans la construction des structures administratifs, et en attendant la construction du siège de la cour Constitutionnelle à Porto-Novo, il était nécessaire d’améliorer substantiellement les conditions de travail et avec votre appui auprès du chef de l’Etat, le gouvernement a pris la décision de lancer un projet de rénovation et d’extension de l’ancien siège de la Cour constitutionnelle que j’ai le plaisir de remettre entre vos mains cet après-midi les clés. Je suis d’autant plus ravi que cela a été 12 mois de grands stress, d’angoisses et surtout de doute par rapport à la capacité du maître d’œuvre et du Ministère du cadre de vie à pouvoir relever le défis des échéances de l’élection présidentielle », a-t-il déclaré. A son tour, le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou, a témoigné sa reconnaissance au gouvernement et à son chef, Patrice Talon, pour l’amélioration des conditions de travail des membres de l’institution. Il s’est engagé à prendre soin des locaux. « Au nom des membres de la Cour, je remercie les membres du gouvernement, le président de la République d’avoir fait en sorte que le cadre de vie et de travail de l’institution constitutionnelle se soit amélioré. J’engage la Cour constitutionnelle à assumer sa part d’obligation dans l’entretien de ses lieux. Ce n’est pas seulement l’état de dégradation qui a conduit à la rénovation et à la construction de ce bâtiment. C’est également parce que le règlement intérieur de la Cour a été revue, que la Cour s’est ouverte au public et que les débats ont lieu publiquement, que les citoyens ont davantage investi la Cour constitutionnelle et pour cela, il leur fallait un cadre plus accueillant », a-t-il laissé entendre.

 

Léonce Adjévi

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here