Rentrée scolaire 2019-2020:Syndicats et gouvernement rassurent

0
565

Le gouvernement est préoccupé par la reprise des cours dans la quiétude. Le premier point à l’ordre du jour des négociations avec les Centrales et Confédérations relatif aux diligences prises par les Ministères sectoriels dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2019-2020 a été examiné avec succès le jeudi 5 septembre 2019 à l’Infosec.

La rentrée 2019-2019 aura lieu dans la paix. Le gouvernement a pris toutes les dispositions pour qu’il en soit ainsi. Les syndicalistes Noël Chadaré, Moudachirou Bassabi, Emmanuel Zounon, Christophe Houessionon Clarisse Fandy Gnahoui et autres, présents à la première session ordinaire de la Commission nationale permanente de concertation et de négociations collectives s’en sont rendus compte. Les travaux qui ont démarré jeudi 5 septembre 2019 sous la houlette du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané ont connu une issue heureuse et la prochaine rencontre permettra de débattre des autres points inscrits à l’ordre du jour, à savoir l’examen du niveau de satisfaction des revendications transversales, le compte rendu des négociations sectorielles et d’autres questions. Le premier point de l’ordre du jour vidé à la grande satisfaction aussi bien des représentants du gouvernement, que des responsables syndicaux et des parents d’élèves, concerne les diligences effectuées par les Ministères sectoriels dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2019-2020. Ce point a été scruté avec succès. Le président de la Commission nationale permanente de concertation et de négociations collectives gouvernement-syndicats en a donné l’assurance à l’issue de la première journée des négociations. Pour le compte de la rentrée scolaire et universitaire 2019-2020, les subventions destinées au fonctionnement des écoles, établissements secondaires et supérieurs ont été déjà libérées par le ministre de l’Economie et des finances pour le bonheur des apprenants. Il en est de même des différentes indemnités des enseignants. Les écoles et établissements en manque d’enseignants pour la reprise des cours seront pourvus. Les différents ministres sectoriels à savoir Salimane Karimou, Mahougnon Kakpo et Marie-Odile Attanasso ont, à tour de rôle, rendu compte des mesures prises. Ils ont profité de l’occasion pour éclairer les zones d’ombre des syndicalistes à travers les réponses apportées à chacune des préoccupations. La question de l’inondation à laquelle devront faire face nombre d’écoles du fait des inondations dès le 15 septembre sur le fait n’a pas été occultée. A ce propos, les partenaires sociaux ont été rassurés que tout sera mis en œuvre pour offrir un cadre idéal d’étude aux apprenants.

SA

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here