Rentrée scolaire 2020-2021:Les doléances des enseignants pré-insérés au Cne

0
753

La situation des aspirants au métier d’enseignant était au cœur d’une séance de travail tenue vendredi 28 août 2020 au siège du Conseil national de l’éducation (Cne) à Cotonou. Plusieurs doléances ont été formulées à cette occasion par le l’Inter-collectif des pré-insérés composé du Collectif national des enseignants pré-insérés du Bénin (Conepib-Mestfp) et du Collectif des enseignants pré-insérés (Cepi-Memp).   

En prélude à une bonne rentrée scolaire  2020-2021,  l’Inter-collectif des enseignants pré-insérés composé du Collectif national des enseignants pré-insérés du Bénin (Conepib-Mestfp) et du Collectif des enseignants pré-insérés (Cepi-Memp) s’est rendu vendredi 28 août 2020 au siège du Conseil national pour l’éducation (Cne). Le but de cette visite était d’exposer aux membres de l’institution, les conditions de vie et les doléances des aspirants au métier d’enseignant. Les représentants de l’Inter-collectif n’ont pas manqué de souligner les difficultés auxquelles sont confrontés les enseignants pré-insérés. Il s’agit entre autres de la marginalisation dont ils feraient l’objet dans les écoles, des traitements peu valorisants du point de vue des émoluments, du délai du contrat et de la question des déploiements tous azimuts.  Aussi, ont-ils abordé, la situation de leurs collègues non déployés et du dernier test dont les résultats sont toujours espérés. Le Collectif a par ailleurs fait au Conseil, des propositions pour une meilleure gestion de la situation des enseignants pré-insérés. Des propositions qui, d’après  eux, vont contribuer  à l’efficacité et à la performance du système éducatif national. On note parmi ces propositions, le passage du contrat des pré-insérés de 9 sur 12 à 12 sur 12 mois et la revue à la hausse des salaires payés aux pré-insérés à partir de l’année scolaire 2020-2021.

 

Sadyath Odjo (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here