Rentrée scolaire apaisée:Salimane Karimou sonne la reprise des classes

0
3780

Le ministre en charge de l’enseignement maternelle et primaire a effectué, lundi 16 septembre 2019, une tournée dans plusieurs écoles des départements du Mono et du Couffo. Salimane Karimou a constaté l’effectivité du démarrage des activités pédagogiques pour cette première journée de la rentrée scolaire 2019-2020. C’est le Complexe scolaire d’Aplahoué-Centre dans le Couffo qui a servi de cadre au lancement officiel des activités.

Dans la matinée du lundi 16 septembre 2019 auComplexe scolaire d’Aplahoué-Centre, écoliers, parents et enseignants se sont mobilisés pour que la première journée des classes soit une réalité. Le top de la rentrée a été donné par le coup de cloche du ministre en charge des enseignements maternel et primaire. Salimane Karimou et sa délégation ont pris part à la cérémonie des couleurs.A cette étape de la tournée, le ministre a visité la classe numérique du complexe dont la mise en service est prévue pour cette rentrée académique. Cette classe est dotée de mobiliers, 40 tablettes, une vidéoprojecteur et des équipements de connexion internet. Quelques salle de classes avec des apprenants et enseignants en situation de classe ont été également visitées. Après le Complexe scolaire d’Aplahoué-Centre, la délégation ministérielle s’est rendue au Complexe scolaire catholique d’Azovè, à l’école primaire publique de Djakotomey. Outre le département du Couffo, Salimane Karimou s’est rendu dans le département du Mono où plusieurs écoles ont été visitées. La dernière étape de la tournée a été l’Ecole primaire publique de  Djehadi dans la commune de Lokossa. À ce niveau, il est à noter l’effectivité du démarrage de la cantine scolaire. « Nous venons de relever le défi d’une rentrée scolaire apaisée. Nous allons relever les défis d’une année scolaire apaisée qui va s’achever par des résultats éloquents », a-t-il conclu au terme de sa tournée.

Marcus Koudjènoumè

La rentrée effective à Lokossa

La rentrée scolaire 2019-2020 a été effective lundi 16 septembre 2019 dans la ville de Lokossa. C’est le constat fait par notre équipe. A 8h35 minutes au Ceg 1 Lokossa, la cour de l’établissement grouillait d’élèves et de parents. Au moment où les anciens élèves défilaient, les nouveaux accompagnés de leurs parents ont fait une longue queue pour se faire inscrire. Les enseignants, quant à eux disposaient déjà de leurs emplois du temps et le communiquaient  aux apprenants présents dans les salles de classe. Tout est fin prêt pour le bon démarrage des cours dans la soirée du lundi, nous a confié le Censeur Maurice Viho. « La liste des élèves est affichée, les étiquettes sont posées sur chaque salle. Puisque nous n’avons pas de classe volante, rien ne bloque le démarrage des cours. Je suis sûr qu’il doit y avoir certains professeurs déjà au cours, parce qu’il n’y a pas de temps d’observation. Nous devons aller directement au charbon. Nous devons mieux faire que l’année passée pour nos différents examens, et moyennes de classe », a-t-il martelé. Même constat au Ceg 3 de la ville, seulement que les nouveaux élèves font leur inscription à la Clcam où est domicilié le compte du collège. A l’école urbaine centre, tout se déroule bien, nous a confié le Directeur du groupe « B », Basile Aholou. Seulement, il est confronté au manque de personnel. « J’ai 4 enseignants sur 6», a-t-il déploré.

 

Gaétan Nato (Corresp. Mono-Couffo)

 

Mahougnon Kakpo invite à la discipline

Le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle a choisi les départements de l’Atlantique et du Littoral pour constater le démarrage de la rentrée des classes. Mahougnon Kakpo s’est rendu au Ceg Pahou, au Lycée technique de Ouidah et au Lycée des jeunes filles de Ouidah. A ces différentes escales, le ministre a été satisfait de l’engouement des différents acteurs du système éducatif pour l’effectivité des cours. Il a exhorté les apprenants et les enseignants à la discipline et au sérieux pour une année scolaire réussie.

 

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here