Rentrée scolaire et universitaire 2020-2021 apaisée:Le gouvernement se prépare activement

0
551

Les ministres en charge de l’éducation préparent activement la rentrée scolaire 2020-2021. A cet effet, ils ont d’ores et déjà pris une batterie de mesures pour une reprise des classes apaisée.

Le gouvernement n’entend pas lésiner sur les moyens pour une bonne reprise des classes. D’importantes dispositions ont été prises à cet effet pour une rentrée scolaire 2020-2021 effective et apaisée le 28 septembre 2020. Il s’agit entre autres, des acquis de la session de la commission de négociations gouvernement-centrales et confédérations syndicales tenues le 11 septembre 2020 et les différentes mesures pour lutter contre la pandémie du Coronavirus. Outre les dispositions classiques habituelles, à savoir les mutations et les nominations validées par le Conseil national de l’éducation (Cne), les différentes primes de rentrée des enseignants ont été déjà positionnées. L’Exécutif a également rassuré les organisations syndicales du paiement de 25% des subventions des écoles. En dehors de ces mesures, d’autres actes qui augurent d’une rentrée paisible ont été posés. L’organisation des journées pédagogiques pour les enseignants du secondaire les 17 et 18 septembre 2020 et ceux du primaire le 21 septembre 2020. Les primes desdites journées ont été virées sur les comptes des enseignants avant même l’activité. Confirmation a été donnée par le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, le jeudi 17 septembre 2020 lors de la visite effectuée pour constater le démarrage des journées pédagogiques. « Le gouvernement a positionné et viré sur le compte des enseignants, les primes des journées pédagogiques avant l’activité même », a confié l’autorité ministérielle. De même, dans le cadre de la préparation de la rentrée 2020-2021, le gouvernement a fait don de 8500 manuels scolairesaux établissements secondaires publics et la mise en place d’une enveloppe de 147 millions de francs Cfa pour renforcer le dispositif de cours en ligne dans les universités publiques pour la rentrée académique prochaine. Sur la situation des contractuels en attente depuis six ans, 500 dossiers incomplets sur 1124 ont été régularisés et seront étudiés en commission délocalisée. Par ces mesures, c’est défi d’une rentrée scolaire apaisée pour des résultats éloquents qui est ainsi relevé.

 

Odi I. Aïtchédji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here