Représentations diplomatiques du Bénin:Les postes d’attachés financiers supprimés

0
2482

Les représentations diplomatiques du Bénin n’auront plus d’attaché financier. Ainsi, en a décidé le Conseil des ministres du jeudi 13 juin 2019.

Le Gouvernement, dans le souci de poursuivre la rationalisation et surtout de promouvoir la qualité de la dépense publique, a décidé de faire rentrer les attachés financiers des représentations diplomatiques du Bénin. Avec les réformes engagées pour la dématérialisation des procédures, il apparaît que la plupart des actes accomplis par les intéressés se font désormais depuis Cotonou. Dans le même temps, certains de ces attachés financiers coûtent à l’Etat largement plus que le budget qu’ils gèrent. Ainsi, pour l’efficience de la gestion des ressources publiques, il fallait prendre la décision idoine. Ils ont jusqu’au 31 juillet 2019 au plus tard pour leur retour définitif au Bénin. Passé ce délai, le ministère n’est plus autorisé à prendre en charge aucun frais lié à leur présence en poste. Au nombre de 31, ces fonctionnaires du ministère de l’Economie et des finances ne perdront pas leur emploi. Par contre, ils seront redéployés dans les structures dudit ministère. A titre de comparaison, certains grands pays qui ont réussi la dématérialisation, mettent déjà en œuvre cette démarche et vont même au-delà. Ainsi, des pays comme la Suède et la Finlande ont la pratique des Ambassadeurs non-résidents. Il s’agit d’ambassadeurs qui restent au pays et, depuis leur ministère des Affaires étrangères, administrent les relations avec les pays où ils sont censés représenter le leur. A ce propos, ces Ambassadeurs non-résidents effectuent des voyages (3 à 4 fois) annuellement pour faire le tour des pays qu’ils couvrent. C’est ainsi qu’il s’observe que notre pays, le Bénin, dépense par exemple beaucoup plus que la Suède dans les représentations diplomatiques alors même que ce pays est de loin plus riche que le nôtre. D’importantes économies vont être réalisées sans nuire à l’efficacité de l’action des représentations diplomatiques avec la surpression de ce poste.

 

L’avantage social de

la décision

 

En prenant la décision maintenant, en cette veille des vacances, le Gouvernement a tenu compte des diligences que doivent effectuer ces parents pour l’inscription de leurs enfants à l’école. Ainsi, ils ont le temps de rentrer au pays et de faire inscrire lesdits enfants. Ils peuvent même, depuis leur lieu actuel de résidence et avec l’aide de parents sur place au pays, effectuer les inscriptions en attendant d’être sur place ici. De plus, cette décision est guidé par a promotion de la bonne gouvernance et une veille à la qualité de la dépense publique.

 

Donald Kévin

Gayet (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here