Reprise des classes lundi prochain:Les efforts du gouvernement pour une rentrée et une année apaisées

0
888

Le gouvernement du Nouveau départ poursuit l’œuvre de la renaissance de l’école béninoise amorcée depuis deux ans. En témoignent les dispositions prises cette année par le président Patrice Talon et son gouvernement pour une rentrée scolaire 2019-2020 apaisée.

Face aux professionnels des médias, mercredi 11 septembre 2019, pour faire  le point des préparatifs de la rentrée scolaire, les dispositions pour une rentrée apaisée ont été portées à la connaissance des professionnels des médias par le ministre de l’enseignement maternel et son collègue des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Il s’agit de l’acquittement par l’Etat des différentes primes et subventions les enseignants. Elles seront payées dans les premières semaines de la rentrée, a ras-suré les ministres Salimane Karimou et Mahougnon Kakpo. Dans cette même logique, les frais de fonctionnement des écoles ont été déjà versés aux directeurs d’établissement pour que les cours puissent démarrer effectivement le lundi 16 septembre 2019. A cela s’ajoutent les subventions liées à l’exonération des frais de scolarité pour les filles, la tenue du Conseil secto-riel du dialogue social au cours de laquelle le gouvernement et les partenaires sociaux ont accordé leurs violons pour que la rentrée scolaire se déroule normalement. En ce qui concerne les cantines scolaires, l’Etat a déjà joué sa partition en mettant les vivres à la disposition des écoles concernées. L’Etat s’est acquitté du fonctionnement des écoles et tout est prêt pour que la rentrée démarre le 16 septembre 2019. Cette année, les cahiers d’activités de français et de mathématiques pour les classes de CI et CP sont mis gratuite-ment à la disposition des apprenants par le gouvernement. Au cours de cette rencontre, il a levé un coin de voile sur les écoles qui se trouvent dans des régions inondées. Un  calendrier spécial sera conçu par les conseillers péda-gogiques et les inspecteurs de ces régions en tenant compte du temps perdu pour que ces élèves puissent se retrouver dans les programmes exécutés. Toutes ces dispositions prises en amont montrent l’importance que le gou-vernement du président Patrice Talon accorde au bon déroulement de cette rentrée scolaire. L’école béninoise retrouve peu à peu ses lettres de noblesse.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here