Résorption méthodique des défis sociaux:La méthode Talon séduit !

0
3034

L’actuel chef de l’Etat Patrice Talon imprime une rigueur méthodologique dans la manière de résorber les nombreux problèmes sociaux. L’un après l’autre, et de façon sereine il pose le diagnostic, identifie les remèdes et résout de façon définitive le mal.

Patrice Talon n’est pas un Dieu et lui trouver des défauts ne relève que du pur bon sens. Mais on doit sans un brin d’aigreur reconnaître qu’il est un homme qui a de la méthode. Il est très méticuleux! Le dire n’est pas laudateur. Chacun a ses péchés mignons. Le sien est peut-être cela. Un péché qui est bienheureux pour un Bénin qui a si longtemps végété dans la gadoue. Tenez ! L’actuel Chef de l’Etat est en train de réussir un travail de fond qu’aucun Chef de l’Etat n’a encore fait jusque-là. Il est vrai que de l’extérieur on peut ne pas voir. Des hommes et femmes de métier construisent dans le silence l’édifice de ce Nouveau Bénin. Depuis des années, des gouvernements successifs ont failli par rapport à la question de la sécurité énergétique. Il ne faut pas se mentir, la plupart des gouvernants ont mordu la poussière. Que des incantations sans lendemains proférées avec un brin de désespoir qui plongeait le Bénin dans le cirque des délestages intempestifs. C’est dans ce contexte que certains gouvernants ont fait le choix de crucifier toutes les chances de survie énergétique par la grande corruption dont l’un des cas historiques continue d’être la saignée Maria Gléta. Dès son arrivée, l’actuel Président a pris ce problème comme un défi majeur. Avec à la manette son ministre de l’énergie, il s’est attaqué de façon méthodique à la question. En trois ans, Patrice Talon a résolu posément et sans bruit la question du délestage. Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, il fait désormais le pari de consacrer l’indépendance énergétique avec les infrastructures modernes qu’il met en marche à Maria Gléta et ailleurs. Ceci c’est du concret et tout Béninois doit le reconnaître. Tout ceci ne s’est pas fait sans effort. Avant d’aboutir à ce résultat, il a fallu consentir beaucoup d’efforts. Des études de toutes les formes ont été réalisées. Celles-ci ont été validées et la recherche du financement entamée. Le volet le plus périlleux a été amorcé avec ses déboires et incertitudes. En dépit d’un marché international difficile, le Gouvernement du Bénin a réussi le pari de l’autonomie énergétique avec la mise en place d’infrastructures modernes dans ce secteur névralgique. Dans le domaine de l’accès à l’eau, l’actuel Chef de l’Etat amorce un virage qui fera du Bénin, l’un des pays au monde à réussir le pari de l’accès universel à l’eau potable d’ici à 2021 soit 9 années avant le délai fixé par les Odd. En terme simple, le Gouvernement du Bénin est en passe de réussir un vaste programme qui va permettre à tous les Béninois d’avoir accès à l’eau potable.

 

Inondation : l’éternel spectre bientôt conjuré

 

Lorsqu’il pleut, Cotonou et plusieurs communes du Bénin sont sous l’eau. Les déconvenues subies par les populations sont énormes. Les dirigeants, jadis, se sont limités à fabriquer des slogans en jouant impunément avec la misère des masses. Pis, ils ont trouvé les moyens d’inventer à coup de milliards des projets sans lendemain qui gonflent leur compte en banque. C’est le spectacle désolant qui a toujours eu cours jusqu’au jour où arriva l’actuel Président. A l’heure actuelle, il faut juste souligner à ceux qui doutent qu’il est bien possible de mettre de façon définitive fin aux inondations à Cotonou et dans toutes les autres communes exposées au phénomène. Ceci n’est pas du leurre. Plusieurs études ont été réalisées et un plan détaillé existe dans ce sens. Mieux, le Gouvernement après s’être convaincu avec les scientifiques que la chose est possible s’est engagé à trouver le financement nécessaire pour sa réalisation. Le projet de gestion des eaux pluviales et de résilience urbaine a obtenu une adhésion massive avec une mobilisation inespérée de ressources à l’international. D’ici à là, avec le concours des partenaires, cette question sera du passé. On n’oubliera pas le projet Grand Nokoué dont le financement est suffisamment avancé, la fin de l’avancée de la mer et le mythique asphaltage qui prend corps dans tout le Bénin. L’une des communes qui est fortement impactée par ces grands travaux, c’est la cité historique d’Abomey. Ce coin du Bénin est désormais révélé avec des travaux dans tous les coins. Jamais depuis des décennies, Abomey n’a été autant impactée par des travaux. Ces efforts de l’actuel Président méritent un accompagnement soutenu car ceci n’a jamais été fait par le passé.

 

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here