Restitution des biens culturels du Bénin par la France:Les deux parties font le point des avancées 

0
2553
Les dispositions pratiques de mise en œuvre du Programme de travail commun signé entre le Bénin et la France en décembre 2019 au sujet de la coopération patrimoniale et muséale étaient au cœur des échanges le vendredi 21 février 2020 à Paris. En mission en France, Jean-Michel Abimbola et Aurélien Agbenonci, respectivement ministres en charge de la Culture et des Affaires étrangères, ont tenu une réunion de travail avec la partie française pour débattre de la restitution de ces trésors patrimoniaux.
Les deux parties ont d’abord scruté les avancées faites sur les préalables à la restitution en France et au Bénin. De son côté, la partie française s’est montrée satisfaite de la mise en oeuvre de cette coopération patrimoniale et muséale. Elle a aussi salué l’ambition du gouvernement béninois de développer l’industrie touristique et de promouvoir les identités culturelles et la diversité culturelle. Le ministre Franck Riester et sa suite ont fait ensuite le point des avancées au niveau de la France avant de réitérer leur volonté de collaborer en vue de la réalisation de ce projet. À son tour, la partie béninoise a exposé la stratégie gouvernementale et les investissements structurants effectués dans les domaines du tourisme, de la culture et des arts en lien avec la restitution des biens culturels. Jean-Michel Abimbola a rassuré son homologue français, de l’accélération de la réhabilitation et la construction d’importantes infrastructures au profit de six (06) grands programmes muséaux, notamment à Ouidah et Abomey.
Il a également souligné que le Bénin a ouvert six (06) principaux pôles de développement touristique soutenus par des investissements culturels (Les Pôles Pendjari, Ganvié, Abomey-Ouidah, Porto-Novo et Tata Somba) et la création d’une dynamique autour du marché de l’art, notamment l’art contemporain. Les deux parties ont également passé en revue les dispositions et programmations relatives à l’organisation de divers évènements autour des biens culturels. Si l’on retient que tous les goulots d’étranglement quant au principe de la restitution ont été levés, il faut surtout noter l’engagement du gouvernement béninois qui, à travers ces nobles projets et programmes, s’active pour le respect de l’agenda du retour de ses biens culturels.
Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here