Retombées de la rencontre du chef de l’Etat avec les partenaires sociaux Tous les aspirants de l’année dernière redéployés:(Les pré-insérés de 2020 fixés sur leur sort cette semaine)

0
672

La rencontre entre le chef de l’Etat et les partenaires sociaux le jeudi 8 octobre 2020 sur la situation des aspirants a été soldée par des points d’accord. Au nombre de ces derniers, le redéploiement et le déploiement de tous les aspirants de l’année dernière et ceux de cette année figurant dans la base de données. A ce propos, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, a rendu publique le vendredi 9 octobre 2020, la liste de redéploiement des aspirants de l’année dernière. Quant aux pré-insérés de cette année, leur déploiement se fera juste après leurs devanciers cette semaine.

Les décisions prises au cours de la rencontre entre le chef de l’Etat et les responsables des Centrales et Confédérations syndicales sur la situation des aspirants du secondaire se traduisent déjà en acte sur le terrain. Le vendredi 9 octobre, conformément aux instructions du président Patrice Talon, le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané a, avec ses collègues de l’enseignement, tenu une séance de travail avec les partenaires sociaux. A cette occasion, les chiffres dont disposent les leaders syndicaux sur les aspirants de l’année dernière et de cette année ont été confrontés avec ceux du gouvernement. A l’issue de l’exercice, l’Exécutif s’est engagé à redéployer tous les aspirants de l’année dernière dès ce lundi 12 octobre 2020, a rapporté le secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Anselme Amoussou, hier sur la télévision privée Canal3. Le redéploiement a été chose effective. En effet, le vendredi 9 octobre 2020, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, a publié dans la soirée, la liste des pré-insérés de l’année dernière. Plus de 8000, ils sont invités à prendre service dans leurs établissements respectifs et à remplir les formalités administratives auprès des antennes de l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) de leurs départements d’affectation. Pour ce qui est de la question des 30 heures de quota horaire, Anselme Amoussou a signifié qu’ « il y aura une première vague, c’est-à-dire ceux qui étaient en poste l’année dernière ». Ces derniers vont reprendre les classes normalement. Par la suite, le Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle va procéder au déploiement de ceux qui ont accédé à la base de données cette année qui sont un peu plus de 2000. Au terme de cet exercice, les deux parties ont promis de se revoir en fin de cette semaine pour faire le point afin d’apprécier « la charge horaire qui reste à couvrir malgré ce déploiement ». Sur la base de la charge horaire à couvrir, le gouvernement et les partenaires sociaux vont ensemble scruter les flexibilités à observer « de part et d’autre », pour permettre de prendre en compte la quête de la qualité poursuivie par les syndicalistes et le souci du chef de l’Etat de pouvoir donner l’enseignement à tous les enfants du Bénin et de couvrir le déficit horaire.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here