Réunion de haut niveau sur le financement de la lutte contre le terrorisme:Les pertinentes propositions de Talon pour relever le défi sécuritaire

0
1940

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a pris part le jeudi  03 octobre 2019 à la réunion sur le financement des actions de sécurité et de lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa. Cette rencontre a confirmé une fois encore le leadership du Chef de l’État béninois.

Au cours de son intervention saluée par l’assistante à l’ouverture des travaux sur la réunion relative au financement des actions de sécurité et de lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa, Patrice Talon a exposé le contexte sécuritaire sous-régional. Il a mis l’accent sur la nécessité d’une lutte concertée et coordonnée, la mobilisation des moyens propres de la communauté afin de montrer son engagement aux partenaires internationaux. Au-delà de son exhortation à œuvrer ensemble à trouver des solutions concertées, le Chef de l’Etat n’a pas manqué d’insister sur la mobilisation des moyens propres de la communauté afin de montrer son engagement aux partenaires internationaux. « La prise en charge du phénomène nécessite des moyens financiers importants et une réponse coordonnée qui vont au-delà des politiques isolées de nos Etats», a-t-il fait savoir. Il s’agit d’un impératif de souveraineté auquel il appelle tous les chefs d’Etat en vue de défendre et de garantir par des moyens propres les ressources de la communauté à travers une sécurisation optimale. Une sécurisation qui sera une réponse aux assauts terroristes que subi le continent. La dignité de la démarche proposée par le président Talon montre le sens de responsabilité des Etats concernés. Fidèle à sa logique qui veut que les pays africains se prennent en charge avec leurs ressources propres, Patrice Talon a encore lancé le message fort aux Etats africains. Il les exhorte à trouver par eux-mêmes à des solutions à l’équation terroriste. D’où son message d’exhortation aux Chefs d’Etat. « J’exhorte les uns et les autres à travailler avec ardeur afin d’accompagner notre volonté commune de mettre fin au fléau de l’insécurité qui décime nos populations et entrave notre marche vers la prospérité et le mieux-être dans notre espace », a-t-il souligné.

 

AT

 

 

 

Allocution de Patrice Talon président de la République du Bénin à l’occasion de la réunion sur le financement des actions de sécurité et de lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa

 

• Excellence, Monsieur le président de la République du Sénégal ;

 

• Mesdames et Messieurs les Ministres et Chefs d’Institutions de l’Uemoa;

 

• Messieurs les Chefs d’Etat-major des Armées des pays de l’Uemoa ;

 

• Mesdames et Messieurs ;

 

Je me réjouis de la tenue effective de cette réunion qui marque une étape im-portante dans notre agenda pour le renforcement de la paix et de la sécurité dans notre sous-région.

La présence effective de tous constitue la preuve que ces questions sont au cœur de nos préoccupations Communes.

Je voudrais également féliciter le Président Macky Sall pour le travail abattu à la tête du Comité de haut niveau sur le chantier paix et sécurité de l’Uemoa.

 

Mesdames et Messieurs

 

La paix, la sécurité et la stabilité politique et sociale sont des préalables in-dispensables au développement.

Il n’y a pas de développement sans sécurité. Nous en faisons chaque jour le constat.

Les questions sécuritaires et de lutte contre le terrorisme constituent à juste titre un enjeu majeur pour la sous-région.

Au-delà du problème de la radicalisation, ces questions sont parfois exacer-bées par les contestations politiques ou les soulèvements sociaux qui dres-sent le lit au terrorisme.

Les insuffisances relevées dans les actions de lutte encouragent les attaques terroristes en raison du manque de réactivité des unités techniques.

Nos Etats sont donc interpelés par les populations et notamment les opéra-teurs économiques désireux d’investir dans l’Union.

La prise en charge du phénomène nécessite des moyens financiers impor-tants et une réponse coordonnée qui vont au-delà des politiques isolées de nos Etats.

 

Conscients de cette réalité, les Chefs d’Etat ont pris la mesure de la situation en décidant de mobiliser de façon conséquente nos ressources propres afin de lancer un signal fort à la Communauté internationale.

 

Je voudrais donc saluer l’engagement de tous mes collègues Chefs d’Etat, au regard de la rapidité avec laquelle les décisions ont été prises.

Mesdames et Messieurs,

Le président Macky Sall l’a dit, notre réunion a pour objectif d’opérationnaliser les décisions du dernier Sommet des Chefs d’Etat de l’Uemoa tenu en marge de la Conférence extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao consacrée à la même thématique.

Conformément à la mission qui nous a été confiée, je voudrais vous suggérer, qu’après la cérémonie d’ouverture, et pour des raisons d’efficacité, les travaux s’effectuent au sein de deux groupes :

– le premier groupe, constitué des ministres en charge des Finances et des responsables d’institutions, sera chargé de définir les modalités de mobilisa-tion, de gestion et de gouvernance de ces fonds ;

– le deuxième groupe, composé des Chefs d’Etat-major généraux des Armées, formulera des propositions relatives au cadre d’échanges, de coordination des stratégies sécuritaires et d’opérationnalisation des actions à mener en lien étroit avec les différentes initiatives en cours dans ce domaine.

Pour finir, j’exhorte les uns et les autres à travailler avec ardeur afin d’accompagner notre volonté commune de mettre fin au fléau de l’insécurité qui décime nos populations et entrave notre marche vers la prospérité et le mieux-être dans notre espace.

A vous, Messieurs les Présidents des organes et Institutions de l’Uemoa, à qui des efforts significatifs sont demandés, je voudrais souligner votre res-ponsabilité devant l’histoire.

Celle de la prise en charge opérationnelle de décisions qui changeront la per-ception du monde sur notre

Continent de manière à créer les conditions favorables au développement économique des pays de l’Uemoa.

Je vous remercie.

 

Dakar, le 03 octobre 2019

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here