Révision du règlement intérieur de l’Assemblée nationale:La pomme de discorde

0
774

Au cours de l’examen le lundi 6 juillet 2020, deux articles ont mis en antagonisme les députés. Il s’agit de l’article 7 où la durée d’exercice du bureau d’âge fixé à huit jours n’est pas du goût de la plupart des élus parlementaires. Le second article objet de désaccord est le 24 (24.1 et 24.2). En effet, les députés Nassirou Arifari Bako, Benoît Dègla, Abdoulaye Gounou, président du groupe parlementaire Bloc républicain (Br), Augustin Ahouanvoébla et Edmond Agoua ont manifesté leur mécontentement suite au libellé des articles 24.1 et 24.2. Selon Nassirou Arifari Bako, il n’est pas bienséant de focaliser toutes les énergies sur la huitième législature. Le contexte actuel semble convaincre le peuple béninois que la huitième législature est une Assemblée à sens unique.

C’est pourquoi, tout en fustigeant cet article 24 qui parle des conditions et modalités de constitution de groupe parlementaire, il revient sur le danger qui guette les futures législatures. « Ne prenez pas le modèle que nous avons aujourd’hui, excusez-moi le terme, un Parlement monocolore, pour penser que les choses seront toujours ainsi », a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il invité ses collègues députés à ne pas déformer l’esprit de l’article 24. Il a souhaité que l’ancien article soit maintenu car la réalité serait toute autre à l’horizon et l’on ne pourrait donc prendre exemple sur la configuration actuelle du Parlement pour tailler cette loi sur mesure. La suspension qui a conduit les groupes parlementaires Up et Br à la même table que la commission des lois pour un consensus n’a pas prospéré. Le président de séance, Louis Vlavonou, a donc suspendu l’étude de cette proposition de résolution portant révision du règlement intérieur de l’Assemblée nationale pour défaut de consensus. Il a renvoyé les députés à la base pour bien mûrir leurs réflexions sur la question.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-

Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here