Revue du secteur de l’Energie exercice 2017:Le ministre Houssou satisfait des résultats obtenus

0
773

Le secteur de l’énergie enregistre des performances record depuis peu. La revue de l’exercice 2017, vendredi 16 novembre 2018 à Bénin royal hôtel, atteste que le Bénin, sous le Nouveau départ, a emprunté la voie d’un développement durable. Et le ministre Dona Jean-Claude Houssou s’en réjouit et décerne une fière chandelle aux acteurs.

Sous le règne du président Patrice Talon, le secteur de l’Energie a repris vie, et arbore royalement son attribut de « catalyseur » de l’économie nationale. Déjà, les indicateurs, notamment la revue exercice de 2017, montrent qu’en deux ans et demi, des performances extraordinaires ont été enregistrées. Et pour cause. Sur la durée moyenne de coupure qui est de 75 heures en 2015, le Bénin est passé à 17 heures. En ce qui concerne le temps de traitement de panne qui était de 10,16 heures, il atteint aujourd’hui 2,3 heures. « C’est formidable. C’est la  preuve que toutes les actions et réformes initiées par le président Patrice Talon commencent par porter leurs fruits » ! S’est réjoui le ministre de l’Energie à la fin des travaux de cette revue. A en croire Dona Jean-Claude Houssou, la revue de cette année est une « revue bon cru », parce que ¾ des recommandations ont été très bien traitées avec pour conséquence des résultats concrets. Cela, tant au niveau de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) qu’au niveau de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme).

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Le Numéro 1 de l’Energie au Bénin a, de fait, félicité tous les acteurs, en particulier les partenaires techniques et financiers pour leur apport substantiel. Entre autres, il a cité le Millénium challenge account, l’Union européenne, la Giz, la Jica, l’Agence française de développement, la Banque mondiale et autres. « Plus que jamais, nous avons besoin de vos soutiens pour que la transformation structurelle de notre économie voulue par le Chef de l’Etat soit une réalité grâce à l’efficacité du socle énergie », a-t-il lancé à leur endroit. Cette revue a été aussi l’occasion pour le ministre de dévoiler les perspectives. « Le plus dur reste à venir, parce que nous devons travailler sur l’ensemble des champs, que ça soit la production, le transport et la distribution pour faire en sorte que nos concitoyens aient cette énergie en quantité, en qualité et à l’heure.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Cela, en prenant en compte les préoccupations de l’environnement. Gabriel Dégbégni, chef de file du groupe des partenaires techniques et financiers, quant à lui, a martelé l’engagement des Ptf à accompagner dans la durée, la transformation structurelle du secteur énergétique au Bénin. « Nos félicitations au Gouvernement pour les efforts déployés dans la poursuite des réformes engagées, notamment la mise en œuvre des mesures visant la séparation des administrations en charge de l’eau et de l’énergie qui a induit un recentrage des rôles du Ministère de l’Energie », a-t-il déclaré. 

 

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here