Santé :Une infirmière écope de trois jours de mise à pied pour « faute » de non prise en charge d’un enfant décédé

0
1978
Kandi, 30 Sept ( ABP) – Une infirmière en poste à l’hôpital de zone de Kandi au service de la pédiatrie a écopé, Vendredi dernier, d’une sanction de trois jours de mise à pied pour faute supposée de non prise en charge d’un enfant qui est passé de la vie à trépas.

Cette sanction de l’infirmière en service à l’hôpital de zone de Kandi, fait suite au décès de l’enfant, Assogba Adéline survenu le 23 septembre dernier à la pédiatrie de l’hôpital de zone de Kandi, ou il a été relevé un défaut de surveillance par le personnel qualifié de garde.

En effet, la note de service 1321/2019/MS/DDS-AL/HZKGS/HKZ/SAAE/SA indique que l’agent de santé en question qui est à la garde ce jour a commis une faute professionnelle. Et, au terme donc du point 14 de son contrat sur la sanction, elle écope de trois jours de mise à pied avec privation de salaire à compter du 02 Octobre 2019 prochain.

Cette note de service du directeur de l’hôpital de zone de Kandi, Boladji Anjelo Sagbo, indique explicitement que le chef du service de la pédiatrie, celui des affaires administratives et économique et le chef du service des affaires financières sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’application de cette décision.

Joint au téléphone par nos confrères de la radio communautaire Kandifm, le directeur départemental de la santé Alibori, Adamou Bouraïma, explique et indique que  »c’est trop dire que de parler de faute de surveillance quant à la situation qui s’est produite lundi dernier à l’hôpital de zone de Kandi ». « Mais, tout compte fait, l’infirmière doit être sanctionnée », a-t-il ajouté avant d’inviter les populations et les usagers de cet hôpital au calme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here