Secteur agricole:L’administration veut tuer le projet « 10.000 ha paradis »

0
5242

Dans le but d’accompagner le président Patrice Talon dans sa stratégie de diversification économique et dans ses ambitions pour la renaissance du secteur agricole au Bénin, la société « Brain Pool Limited » s’est engagée dans la réalisation au Bénin d’un grand projet agricole. Mais la lourdeur administrative est en train de faire perdre à la nation un projet de grande envergure.

Dès sa prise de fonction, le président Patrice Talon a affiché de grandes ambitions pour l’agriculture. Très tôt, le chantre du Nouveau départ a tout mis en œuvre pour attirer les investisseurs locaux et étrangers afin de redonner vie à ce secteur pourvoyeur de richesse. La stabilité politique que connaît le Bénin a amené la société « Brain Pool Limited » à identifier le pays pour la mise en œuvre du projet agricole « 10 000 ha paradis » sur une superficie d’environ 10 000 hectares pour la première phase. Ce projet qui sera exclusivement financé par le groupe « Brain Pool » via sa filiale en Afrique pour un coût total d’environ 250 millions d’Euros pour la phase technique et 90 000 Euros pour l’expertise du projet, favorisera la mise en place d’une usine unique pour la fabrication des composants locaux à partir de la main d’œuvre locale. Le groupe d’investisseurs opte non seulement pour une agriculture durable ayant pour but principal l’amélioration de la situation alimentaire dans les pays d’intervention, mais il emploie aussi de manière directe 500 à 800 citoyens nationaux par 10 000 ha, et ceci sur la base d’assurance sociale, retraite et couverture sanitaire ainsi que des salaires raisonnables plus importants que le Smig. Mais la réalisation de ce méga projet connaît au Bénin des poches de résistance depuis plus de 10 mois.

En effet, présenté magistralement au ministre chargé de l’Agriculture dans un premier temps par les investisseurs, invités au Bénin par leur représentant local et dans un deuxième temps sur insistance du Chef de l’Etat avec un avis favorable, les cadres de l’administration font montre depuis peu d’un silence radio et d’une indifférence totale. Pourtant, il aurait suffit juste que les autorités ministérielles marquent un intérêt réel pour la concrétisation de ce projet pour que les conditions d’accord soient fixées par les deux parties. Et de ce fait, le projet prendrait corps. Ledit projet envisage une acquisition de terres totales de 100 000 ha, c’est-à-dire, 10 000 ha chaque année. Le projet sera alors implanté dans 10 départements du Bénin au bout de 10 années. 250 millions d’Euros par 10 000 ha. Donc 2 milliards 500 millions d’Euros d’investissement progressif sur 10 ans. En attendant le 2 février, date à laquelle le Pdg de la société « Brain pool Limited », Alexander Mathews, enverrait le projet dans un autre pays, l’intervention du président Patrice Talon est attendue pour garantir les centaines d’emplois que va générer le projet et par conséquent améliorer la balance commerciale et le solde des importations et exportations du pays.

 

AT

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here