Secteur de l’énergie au Bénin:Les performances enregistrées en quatre ans

0
1031

La communauté internationale a célébré hier jeudi 22 octobre 2020, la Journée mondiale de l’énergie. A cette occasion, le ministre de l’Energie a rencontré les professionnels des médias et délivré un message d’espoir au peuple béninois.

Le Bénin a retrouvé une plus grande indépendance énergétique. Sans détour, c’est la substance du message que le ministre de l’Energie a livré aux professionnels des médias à l’occasion de la Journée mondiale de l’énergie. Selon Dona Jean-Claude Houssou, ce résultat a été obtenu grâce aux actions hardies qui ont été engagées par le gouvernement dans tous les segments. Ainsi, a-t-il martelé, la situation énergétique du Bénin, autrefois marquée par des délestages de longues durées et dont les conséquences affectaient les différents maillons économiques, s’est significativement améliorée ces dernières années. En témoignent les indicateurs de performance. Selon le Numéro 1 de l’Energie au Bénin, la capacité propre de production d’électricité  est passée de 0 MW en 2016 à 180 MW en 2020, pouvant couvrir au moins 60% des besoins. Le taux de perte du réseau de distribution a quitté 24,22% en 2015 pour atteindre 22,4% en 2020, soit un gain d’environ 2 points sur la période. Quant à la longueur totale du réseau Htb (Haute tension 63 et 161 kv), elle est passée de 1073 km en 2016 à 1785 km en 2020, soit une augmentation de 66,35 % sur la période. La longueur totale du réseau Hta (Haute tension 15, 20 et 33 kv) est passée de 5079 km en 2015 à 5696. Ce résultat a été obtenu grâce aux actions engagées par le gouvernement dans tous les segments. Pour ce qui concerne le nombre total de localités électrifiées (urbaines et rurales), le Bénin, sous le président Patrice Talon a fait des bonds qualitatifs. De 1775 en 2015, il a atteint 2099 en 2020, soit une augmentation de 18,25% sur la période. En matière d’électrification  (zones urbaines et rurales), le taux moyen est de 30,6% en 2020 contre 27,7% en 2015 à 30,6%, soit une augmentation d’environ 3% sur la période. Les performances enregistrées par le régime du Nouveau départ concerne aussi le  nombre total de clients de la Sbee qui est passé de 530 628 en 2015 à 663 266 à fin 2020, soit une augmentation de 25% sur la période. A tout cela s’ajoute la durée moyenne des coupures d’électricité qui est passée de 75 heures en 2016 à 13,45 heures à fin 2020. Enfin, le délai moyen d’intervention en cas de panne est passé de 10 heures en 2016 à 2 heures à fin 2020.

 

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here