Secteur de l’Energie:Les exploits de Talon en quatre ans

0
1124
DCIM100MEDIADJI_0028.JPG

Le Bénin écrit, depuis le 06 avril 2016, de nouvelles pages de son histoire. Le secteur de l’Energie n’échappe pas à la dynamique de succès imprimée au sommet de l’Etat. De lourds investissements ont été consentis pour impacter le quotidien de chaque Béninois. Retour sur les exploits du président Patrice Talon en quatre ans dans ce secteur éminemment capitalistique.

Le Bénin, dans le secteur énergétique, se porte mieux que par le passé. En quatre années de règne du président Patrice Talon, le pays a tourné dos aux tristes décennies de délestage et de baisse de tension. Et si les signaux sont au vert aujourd’hui, c’est parce que le gouvernement a inscrit le secteur de l’énergie comme axe majeur de sa stratégie de développement. Le Programme d’actions du gouvernement 2016-2021 en a fait une priorité absolue en termes de modernisation et de renforcement de la production thermique d’énergie électrique à un coût compétitif. En effet, en 2016, le pays traversait une crise énergétique aigue. Tous les moyens de production de la Sbee étaient à l’arrêt. Et le ministre Dona Jean-Claude Houssou, le  09 avril 2016, a eu l’amer plaisir de constater que les centrales thermiques à Akpakpa, à Porto-Novo, à Parakou ou à Natitingou n’était, en réalité, n’étaient que des musées. Mais, sur-place, l’ancien fonctionnaire de Electricité de France a promis de relever le défi. Très tôt, il a élaboré et mis en œuvre le Plan de redressement du secteur de l’électricité afin de satisfaire durablement les besoins en électricité du pays. La mise en place de ce plan a permis de sécuriser l’approvisionnement du pays en électricité à travers, primo, la location à fin 2016 de groupes de puissance totale de 180 Mégawatts qui a permis de mettre fin au délestage. Secundo, il a été procédé à la réhabilitation de quinze groupes électrogènes Wartsila du parc de production de la Sbee afin de rendre disponible une puissance supplémentaire de 30 mégawatts. Courant janvier 2019, ces centrales ont été mises en service. Pour assurer l’autonomie énergétique, le gouvernement a lancé la construction de la première centrale thermique dual fuel d’une capacité de 127 mégawatts à Maria Gléta. Financée par la Bid, la Boad, la Bifc et le budget national pour un coût global de 106 milliards de francs Cfa, cette gigantesque infrastructure, depuis le 29 août, débite ses mégawatts et porte la capacité propre de production à 160 Mw. Et ce n’est pas tout. L’Exécutif s’est engagé dans deux projets de construction en mode Boot par des producteurs indépendants d’énergie électrique (Ipp) de centrales thermiques.

La première est de 120 mégawatts et son bouclage financier est en cours d’achèvement. Le gouvernement du Nouveau départ a signé avec la Vra du Ghana et Paras-Energy du Nigéria, un contrat de fourniture d’électricité à la Sbee pour une puissance en disponibilité continue de 30 mégawatts après avoir obtenu une dérogation au code bénino-togolais. Il a ensuite mis fin à la location aux 180 Mw de centrales thermiques mobilisées depuis octobre 2016. Le gouvernement s’est engagé dans le projet de construction en mode Boot par des producteurs indépendants de deux autres centrales thermiques à Maria-Gléta, l’une de 136 Mw dont le closing financier est en cours d’achèvement et l’autre de 25 Mw pour laquelle les négociations sont en cours d’achèvement. Pour garantir l’alimentation en gaz de ces centrales thermiques, le groupe Total, deuxième compagnie mondiale en gaz naturel liquéfié, a été sélectionné au terme d’une procédure d’appel d’offres international pour la construction dans le cadre d’un partenariat public-privé, d’une unité flottante de stockage et de regazéification (Ufsr) pour un investissement de 51 milliards de FCfa. En ce qui concerne les projets d’aménagement hydroélectriques multifonctions (électricité, irrigation et gestion des inondations par la régulation des hauteurs d’eau pendant les périodes de crue) de Dogo bis (128 Mw), de Vossa (60 Mw) et de  Bétérou (20 Mw) sur le fleuve Ouémé, le dossier d’appel d’offres est en cours de préparation en vue de leur réalisation en mode Boot. S’agissant des projets de construction de centrales solaires photovoltaïques, la pré-qualification des entreprises a été effectuée pour celui de 50 Mw sur quatre sites (Bohicon, Parakou, Djougou et Natitingou) à réaliser par des producteurs indépendants et le dossier d’appel d’offres pour le constructeur est en cours de lancement pour celui de 25 Mw qui sera construit à Illoulofin dans la Commune de Pobè.

 

Le réseau électrique se modernise

 

Des avancées notables ont été enregistrées à ce jour. Le réseau qui date de la période des indépendances est en cours de rénovation et de densification.  Dans cette dynamique, il a été procédé à la construction de la ligne d’interconnexion 161 kV Parakou-Bembèrèkè-Kandi-Malanville longue d’environ 305 km avec les postes associés modernes et numérisés. La construction de la ligne de renforcement dorsale sud Ghana-Togo-Bénin en 330 kV, quant à elle, a été poursuivie. Actuellement, des études se font pour le renforcement de la ligne 330 kV Ikédja-Sakété. En ce qui concerne l’exécution du projet d’interconnexion dorsale nord 330 kV Nigéria-Bénin-Niger-Burkina et du projet d’interconnexion 161 kV Natitingou-Porga-Dapaong, les actions préparatoires se poursuivent pour son démarrage. A Abomey-Calavi, un dispatching est en cours de construction et sa réplique à Bohicon pour la gestion des mouvements d’énergie de la Sbee avec l’appui de divers Partenaires techniques et financiers (Afd, Ue, Bm, Bad, Mca-Bénin II, etc.), il est mis en œuvre plusieurs projets de modernisation, de restructuration, de renforcement, de densification et d’extension des réseaux électriques dans différentes communes du Bénin. Au total, à travers quatre (04) projets dont les accords de financement sont déjà signés, cent vingt-quatre (124) localités urbaines seront raccordées au réseau de la Sbee pour impacter 742 000 habitants avec un potentiel de 126 681 abonnés supplémentaires. On ne saurait passer sous silence la mise en service de la ligne de transport 161 kV entre Onigbolo et Parakou et sa mise sous tension.

 

De grands progrès dans l’électrification rurale

 

Les progrès enregistrés portent sur l’achèvement en cours des travaux de construction de réseaux électriques dans 17 localités rurales sur financement du Budget National, la réception provisoire des travaux d’électrification de 64 localités rurales par raccordement aux réseaux conventionnels de la Sbee sur financement de la Bidc et la réalisation de divers ouvrages d’électrification rurale sur financement du Fonds d’électrification rurale. Grâce au leadership du président Patrice Talon, le Bénin a aussi décroché d’autres projets. Il s’agit du projet d’électrification par système solaire photovoltaïque de 750 infrastructures socio- communautaires dans les zones rurales du Bénin approuvé par le gouvernement indien,  et l’initiation d’un projet d’électrification 176 localités à financer par la Bad et d’un autre projet d’électrification de 100 localités à financer par la Bidc pour lesquels l’instruction des dossiers est en cours. Par ailleurs, la mise en service de 64 microcentrales solaires photovoltaïques construites dans diverses localités par l’ex-Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables (Anader) est en cours. Avec l’appui du Pnud et du Fonds pour l’environnement mondial (Fem), des projets de construction de mini-centrales solaires photovoltaïques résilients et d’installation de lampadaires solaires photovoltaïques au profit de diverses localités sont en cours de réalisation ainsi que l’acquisition de divers équipements électriques intelligents pour le réseau électrique. Au total 845 nouvelles localités rurales sont prises en compte par ces projets pour être électrifiées et une population de 1 463 446 habitants sera impactée. Ce qui permettra d’améliorer de 15,97% le taux d’accès à l’électricité.

 

L’efficacité énergétique aussi dans la danse

 

L’efficacité énergétique pas échappé à la gouvernance Talon. A ce niveau, il a été procédé à l’inspection avant mise sous tension des installations électriques intérieures de 129 620 abonnés raccordés au réseau de distribution d’électricité de la Sbee ; la mise en œuvre du Projet de normalisation des Installations Electriques intérieures dans les Bâtiments Administratifs et Promotion de la Qualité du matériel électrique (Nieba-Pqme), à travers le diagnostic des installations électriques de 20 bâtiments publics et à usage sociocommunautaire. L’Exécutif a aussi formé 355 électriciens-installateurs au Bénin, répartis sur toute l’étendue du territoire, sur les exigences de la Norme Nfc 15-100.

 

Le cadre juridique renforcé

 

Dans le domaine de la réforme du cadre juridique et institutionnel du secteur, on note notamment le vote de la nouvelle loi portant code de l’électricité en République du Bénin, la réforme en cours de la Communauté Electrique du Bénin, la restructuration de la Sbee, à travers le recrutement d’un gestionnaire délégué, la signature d’un contrat plan et la signature prochaine d’une convention de concession entre l’Etat et la Sbee. A cela s’ajoutent la mise en œuvre du plan tarifaire à la Sbee ; l’adoption du décret portant mode de détermination de l’assiette, du taux et des modalités de recouvrement de la redevance de régulation par l’Autorité de régulation de l’électricité (Are) auprès des opérateurs du secteur de l’électricité au Bénin ; la ratification du code bénino-togolais de l’électricité révisé.  Egalement, la création d’une Unité Chargée de la Politique de Développement des Energies Renouvelables (Uc/Pder), la mise en place d’un cadre réglementaire pour l’électrification hors-réseau, la gratuité du raccordement au réseau électrique de la Sbee des Petites et Moyennes entreprises (Pme) et des Petites et moyennes industries (Pmi), avec des dizaines de demandes déjà en cours de traitement sont autant d’actions qui prouvent que le gouvernement du Nouveau départ travaille avec méthode dans ce secteur.

 

Joël Samson Bossou

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here