Secteur judiciaire au Bénin:Le Tribunal de Comè officiellement mis en service 

0
501

A la faveur d’une cérémonie fort simple, le Garde des sceaux, ministre de la Justice et de la législation, Séverin Maxime Quenum a procédé à la mise en service officielle du Tribunal de première instance de deuxième classe de Comè le vendredi 12 février 2021. Il était entouré pour la circonstance du ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni et du préfet du département du Mono, Komlan Sedzro Zinsou.

Etaient conviés à cette cérémonie d’inauguration, des députés à l’Assemblée nationale, du président de la chambre administrative de la Cour Suprême, du Directeur de Cabinet du Ministère de la Justice et de la Législation, des présidents des tribunaux et cours d’appels, des procureurs de la République, des élus communaux et locaux, des autorités civiles et militaires et enfin des têtes couronnées, sages et notables des communes de Bopa, Comè et Grand-Popo. Dans son mot de bienvenue, le Maire de la commune de Comè, Coffi Bernard Adanhokpé a laissé entendre que ses administrés attendaient avec impatience, la concrétisation de la loi portant organisation judicaire en République du Bénin qui a prévu entre autres, la création dudit Tribunal avec pour ressort territorial, les communes de Bopa, Comé et Grand-Popo. A cet effet, il a exprimé sa profonde gratitude du Président Talon d’avoir rapproché la justice des justiciables des communes de Bopa, Comè et Grand-Popo. Par ailleurs, le maire Adanhokpé a indiqué que la commune de Comè a déjà mis à la disposition du Ministère de la Justice, un domaine de 20 hectares pour abriter confortablement et définitivement le Tribunal de Comè, la résidence des magistrats et la maison pénitentiaire. « Pour cela, nous osons espérer incessamment la prochaine inauguration de ce joyau pour que soit au complet notre tribunal», a-t-il ajouté.  Renchérissant ses propos, le porte-parole des sages de la ville de Comè Missihoun Agbossamè a remercié le Ministre de la Justice et toute sa cheville ouvrière pour la mise en œuvre de la politique sectorielle qui contribue à la garantie de l’état de droit au Bénin. Il a pour sa part, rassuré les autorités et le personnel judiciaire du Tpi de Comè que les chefs traditionnels, autorités administratives communales et locales de la cité des Watchi sont engagés à les accompagner sans hésitation pour que règne dans leur ressort territorial, la justice, la sécurité et la paix afin de combler les attentes de leurs concitoyens et de tous leurs administrés en litige entre eux ou avec la puissance politique.  Au regard de cette doléance du maire de la commune de Comè, le Ministre des finances Romuald Wadagni a fait savoir aux populations que le gouvernement de la rupture a déjà pris toutes les dispositions pour que ce vœu devienne une réalité dans les tous prochains jours. 

 

Un pôle de

développement

 

Procédant à la mise en service du tribunal de Comè, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation, Séverin Quenum a précisé qu’un tribunal en tant que lieu par excellence de pacification de relations sociales, est un pôle de développement pour la localité qui l’abrite et toutes celles situées dans son ressort. A ses dires, que la justice est l’autre nom de la sécurité aussi en son sens premier que du point de vue juridique, en mettant en service un tribunal dans une localité, la République s’érige en rempart contre les dérèglements individuels pour la protection des droits de chacun et de l’intérêt général. C’est pourquoi, il a invité les fils et filles de ces trois communes à faire leur ce symbole de l’état de droit et de contribuer à lui conférer pleinement son rôle de pilier essentiel de notre démocratie. Quant aux magistrats, personnels de la justice et personnels d’appui, il leur a demandé d’œuvrer résolument à gagner et à toujours mériter la confiance des justiciables.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here