Sécurisation de la rémunération des joueurs et encadreurs:Les modèles des sociétés sportives présentés aux entreprises

0
573

Le ministre des Sports, Oswald Homéky a échangé avec les responsables de sociétés d’Etat et chefs d’entreprises sur le modèle des sociétés sportives dont rêve de mettre en place le gouvernement au grand bonheur des joueurs et encadreurs.

Augmenter le niveau d’intensité des différents championnats aux fins d’établir et d’instaurer au Bénin le business de sport. C’est l’objectif poursuivi par le gouvernement en initiant la réforme les classes sportives. A maturité, le projet a été présenté aux entreprises le lundi 31 août 2020 à Cotonou. Selon Oswald Homéky, ministre des Sports, le Bénin va faire un pas majeur dans la conduite des projets sportifs. Cette réforme du gouvernement vise à sécuriser d’abord la rémunération des joueurs et ensuite des encadreurs. A ses dires, il sera désormais institué au Bénin, que l’ensemble des clubs qui participent aux championnats professionnels appartiennent à des personnes morales commerciales. « Les entreprises que nous avons ciblées sont invitées à créer des sociétés sportives qui, ensuite vont, à travers des conventions opérer la partie professionnelle des associations qui vont continuer d’appartenir à leurs différents acteurs. En échange, la société sportive qui opère la partie professionnelle finance le sport féminin dans les disciplines qu’on a besoin de promouvoir et surtout les sports des jeunes au profit de la société qui garde la main sur la partie amateur », a-t-il expliqué. Toutefois, a laissé entendre le ministre, la volonté du gouvernement du président Patrice Talon à travers cette réforme est de promouvoir le sport au Bénin. De sa déclaration, on retient entre autres points forts de la réforme, l’instauration des sociétés sportives communales, la définition de cahier de charges pour les entreprises créatrices de sociétés sportives, le recrutement des directeurs généraux sportifs pour conduire les sociétés sportives, l’augmentation de récompenses, la mise en place d’une unité d’appui de conduite des projets sportifs. L’apport de l’Etat sera d’une grande utilité. A noter qu’il existe trois types de modèles de sociétés sportives : l’entreprise unipersonnelle sportive à responsabilité limitée, la société anonyme à objet sportif et la société anonyme sportive professionnelle. L’Etat aura plusieurs apports à faire notamment la mise à disposition des infrastructures, avec possibilité d’affectation assortie d’un contrat d’entretien ; le renforcement des subventions aux fédérations ; de fortes récompenses et accompagnement des meilleurs clubs en fin de chaque saison sportive ; et la mise en place de production et de diffusion des matchs des différents championnats aux standards internationaux.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here