Sécurité dans l’espace communautaire:Le Bénin et l’Interpol en parfaite harmonie

0
3255

L’Etat béninois et l’Interpol raffermissent leur collaboration dans le domaine de la sécurité. Les membres du gouvernement ont autorisé la signature du protocole d’accord de partenariat entre le Bénin et l’Organisation internationale de Police criminelle (Interpol). La décision a été prise en Conseil des ministres du mercredi 25 septembre 2019.

Le Bénin se révèle chaque fois au monde avec les actes qu’il pose. Considéré comme un havre de paix, et pour prévenir les menaces terroristes, l’Etat béninois a autorisé la signature du protocole d’accord de partenariat entre le Bénin et l’Organisation internationale de Police criminelle (Interpol).En effet, le Bénin fait partie des Etats retenus pour la phase pilote du Programme dit « Système d’information policière pour l’Afrique de l’Ouest », destiné à mettre en place une plateforme d’échanges de données policières entre les pays membres de la Cedeao. Dans la perspective de la généralisation du programme, il doit  signer un protocole d’accord avec l’Interpol.Ce protocole définit le cadre juridique régissant la mise en œuvre du Programme dont la finalité est de promouvoir davantage la sécurité dans l’espace communautaire. Le Bénin, conscient de sa position géographique stratégique, et tenant compte de sa politique d’intégration régionale et diplomatique, a pris la décision de signer ce protocole en conseil des ministres le mercredi 25 septembre 2019. Il est indiscutable que le choix du Bénin pour être de la phase pilote de ce programme est une reconnaissance au travail qu’il fait dans le domaine de la sécurité. L’appel du Bénin parmi les pays pilotes du Programme est aussi la preuve de sa crédibilité auprès des instances internationales.Pour leur part, en acceptant de signer le document, les autorités béninoises ont pris la mesure des menaces sécuritaires. Elles saisissent la balle au bond pour ajouter aux efforts internes ceux de la coopération internationale. Dans un contexte où les nouveaux défis sécuritaires donnent de la matière aux agents en uniforme, la décision du Bénin de faire partie de telles instances paraît salutaire.

 

Jean-Claude Kouagou

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here