Série télévisée:Le « Petit migrant »  projeté en avant-première

0
2667

Pour éclairer d’un jour nouveau le phénomène des enfants migrants, notamment les difficultés qu’ils rencontrent le long de leur parcours sur le Corridor Abidjan-Lagos, le Projet Coral, a financé la réalisation d’une série télévisée dénommée le « Petit migrant ». Réalisés par Jean-Paul Amoussou, les 3 épisodes de la série ont été présentés  au public, vendredi 29 mars 2019, à l’auditorium de l’Institut français à Cotonou.

Informer et sensibiliser le public sur les différentes dimensions de la migration des enfants, ses causes, ses effets, les risques qu’elle présente, les réponses appropriées pour accompagner et protéger les enfants concernés par la mobilité, le rôle de tous les acteurs dans la protection des enfants concernés et les opportunités de développement qui existent dans les lieux d’origine, de transit et de destination. C’est l’ambition clairement affichée par les  3 épisodes de la série télévisée le « Petit migrant », diffusés en avant-première vendredi dernier à l’Institut français.  Selon  Véronique Henry, Cheffe de délégation de Tdh, faire connaître les vulnérabilités des enfants migrants et travailler à ce qu’ils accèdent aux opportunités de développement, c’est l’objectif de Terre des hommes (Tdh) et ses  partenaires depuis plusieurs années. La réalisation de cette série télévisée permettra donc de lever un coin de voile sur les réalités socioculturelles et économiques des enfants en situation de  migration. En effet, différentes situations obligent ces enfants à quitter leurs milieux de vie à la quête de mieux-être. Au cours de leurs routes migratoires, ces enfants sont vulnérables et peuvent être exposés à différentes formes de violations de leurs droits. Par ailleurs, les  enfants représentent plus de la moitié des 12 millions d’africains de l’Ouest et du Centre qui se déplacent chaque année, avec 75 % d’entre eux qui restent en Afrique subsaharienne, et moins d’un sur cinq qui part en Europe. Cette série permettra donc une meilleure prise en compte du phénomène,  à la fois par les pouvoirs publics et les organisations de la société civile.  « C’est dans ce but que le Projet Coral a produit une bande dessinée en deux volumes, un web documentaire et la série télévisée, le « Petit migrant ». C’est pour renforcer la sensibilisation, que les enfants et les jeunes ont été accompagnés dans la production de supports média de communication. Cette œuvre est une idée des enfants, tirée de leurs expériences migratoires que le réalisateur  a présentées en trois épisodes », a déclaré Véronique Henry.

 

JPM

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here