Session criminelle 2020 au Tpi d’Abomey-Calavi :20 dossiers au rôle

0
1218
La session criminelle de l’année 2020 s’ouvre ce lundi 27 juillet au Tribunal de première instance (Tpi) d’Abomey-Calavi. Au total, 40 accusés vont connaître leurs sorts via 20 dossiers inscrits au rôle. Face à la presse vendredi 24 juillet 2020, le procureur du Tribunal Aubert Médessey Kodjo, a invité les populations à effectuer le déplacement « en vue de s’informer et de s’éduquer dans le respect des gestes barrières ». Ci-dessous, un extrait de sa déclaration.
Extrait de la déclaration du procureur
Durant deux semaines environ, 40 accusés connaîtront leurs sorts à travers 20 dossiers inscrits au rôle et répartis comme suit :
-un dossier d’assassinat
-un dossier d’incendie volontaire
-un dossier de meurtre
-un dossier de coup mortel
-deux dossiers de traite d’enfant
-un dossier d’association de malfaiteurs
-un dossier de vol à main armée
-un dossier de tentative de vol qualifié et
-onze dossiers de viol
Une analyse des différents crimes inscrits sur le rôle d’audience permet de constater que les crimes contre les personnes prédominent nettement pour un pourcentage de 87% contre les crimes contre les biens pour un pourcentage de 13% environ. Ce tableau traduit la survivance voire la recrudescence des agressions sexuelles dans le ressort du Tribunal d’Abomey-Calavi et ce, en dépit des efforts fournis par les pouvoirs publics. Les forces de sécurité publique dans la lutte contre cette forme de délinquance, le banditisme et l’insécurité.
Le pouvoir judiciaire en organisant la tenue de la session qui s’ouvre, apportera compte jouer sa partition. Il apportera la réponse idoine aux cas qui lui sont déférés afin d’assurer et de rassurer les populations. Au cours de cette session, justice sera rendue à des dizaines de concitoyens qui attendent en détention provisoire depuis de longues années. Il convient de faire observer que la tenue régulière des sessions criminelles depuis un certain temps au Tribunal d’Abomey-Calavi participe de la politique de résorption et de désengorgement.
Messieurs les journalistes,
chers populations,
Nous sommes à l’ère d’une justice plus efficace parce que plus respectueuses des délais, une justice plus équitable parce que renforcer par les garanties procédurales accordées aux accusés dans un contexte marqué par des mutations majeures du droit pénal et de la procédure pénale.
Les audiences seront publiques. Les populations d’Abomey-Calavi, de Sô-Ava et des environs y sont conviées en vue de s’informer, de s’éduquer tout en respectant les gestes barrières et les règles de distanciation édictées dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. Je saisis cette occasion pour remercier le bâtonnier de l’Ordre des avocats, l’ensemble des magistrats du ressort de la Cour d’appel de Cotonou qui ont accepté de faciliter l’organisation de la présente session du Tribunal statuant en matière criminelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here