Signature de contrat pour une formation sanitaire de référence à Calavi:Le Bénin va construire l’hôpital le plus moderne de l’Afrique de l’Ouest 

0
2563
Le Bénin amorce la dernière ligne droite du projet de réalisation de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi. La signature du contrat de construction de cet hôpital le plus moderne de l’Afrique de l’Ouest a eu lieu le jeudi 6 février 2020, au palais de La Marina.
Le Bénin disposera dans les toutes prochaines années (3 ans) du plus moderne hôpital de l’Afrique de l’Ouest. La réalisation du Centre hospitalier universitaire d’Abomey-Calavi, un projet majeur annoncé par le président Patrice Talon  a été actée par la signature du contrat de  construction de l’édifice hier. Présentant les caractéristiques de l’infrastructure, Benjamin Hounkpatin, ministre de la Santé a laissé entendre qu’il s’agit d’un hôpital de référence le plus complet de la sous-région ouest africaine. Il a une capacité de 516 lits qui dispose de services de pointe, notamment dans le domaine médical, en cardiologie interventionnelle, de gastro entérologie, et d’autres spécialités médicales. En termes de chirurgie, il est prévu la chirurgie cardiovasculaire et thoracique, de l’ophtalmologie et d’oto-rhino-laryngologie de pointe sans oublier d’autres services comme la chirurgie viscérale et la chirurgie traumatologique. Selon le ministre, l’une des particularités de cet hôpital est la mise en place, pour la première fois au Bénin, d’un service de médecine nucléaire et de radiothérapie d’appoint pour assurer une prise en charge optimale des patients au Bénin. L’autre particularité de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi est la réforme entreprise pour les services funéraires. En effet, il était question de disposer d’un service de qualité dans le domaine. De même, cet hôpital permettra de disposer d’un service de grande qualité permettant d’offrir tous les services mortuaires possibles, pour toutes les confessions religieuses. Ce funérarium disposera de 300 à 400 places. C’est donc une particularité très importante qui favorisera l’opérationnalisation de la réforme engagée dans le domaine funéraire. A entendre le ministre, la construction de cet hôpital va consacrer l’optimum par rapport aux réformes engagées dans le secteur santé. Avec la construction et la mise en service du Centre hospitalier universitaire d’Abomey-Calavi, le Bénin ne sera plus confronté à la problématique des évacuations sanitaires. « Avec cet hôpital de référence, nous pouvons bientôt nous assurer que nous sommes en mesure de garantir la prise en charge sur place avec des spécialistes de qualité et grâce à un service de pointe, de toutes les pathologies qui faisaient l’objet d’évacuation jusqu’ici », s’est réjoui le ministre de la Santé.
 Des soins de qualité à donner
D’un coût global de 175.000.000 d’Euros, soit environ 116 milliards de francs Cfa, cet hôpital offre des possibilités de formation, aussi bien pour les praticiens au niveau du Bénin que pour ceux de la diaspora qui auront l’occasion d’apporter leur pierre à l’œuvre de construction du pays. Le chantier sera livré dans 36 mois. Pour sa part, Emmanuel Bernard, représentant de Bouygues bâtiment international, a exprimé toute sa fierté de signer le contrat de construction de ce centre hospitalier. Pour lui, cet acte consacre l’aboutissement de plus de deux ans de travail acharné. Bouygues bâtiment international a, entre autres spécialités, la construction d’hôpitaux. Par ailleurs, Emmanuel Bernard a pris l’engagement de tenir dans le délai et de rester dans l’enveloppe prévue. Représentant Michel Beauvais associés, Leyla Été a remercié le gouvernement pour avoir fait confiance au groupe sur ce projet important. « Le projet s’inscrit au niveau de son architecture, de sa réponse en fonctionnalité, du flux, et du trafic, dans une conception bien adaptée au contexte béninois. Nous espérons qu’il va répondre à toutes les attentes du peuple », a fait observer la représentante de Michel Beauvais associés. Pour la construction du Centre hospitalier universitaire d’Abomey-Calavi, il est prévu des commodités pour la réception des familles et des visiteurs à l’écart du flux médical, un hall d’accueil et toutes les réponses aux questions de respect de l’environnement. « Nous intervenons sur ce projet pour apporter une expertise technique. Pendant les deux ans de travail préparatoire, nous avons pensé au peuple béninois, à sa satisfaction future pour la qualité de soins qu’offrira cet hôpital », a expliqué Dr Olivier Perrot, représentant de l’Aphp international, partenaire technique du Bénin pour la qualité des travaux.
Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here