Situation politique au Mali:Julio Tomèty dénonce un assassinat de la démocratie

0
648

Le  président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a été victime d’un coup de force. C’est ce que pense Julio Tomèty. Il l’a fait savoir ce dimanche 23 août 2020 sur l’émission « L’entretien » de la chaîne de télévision E-Télé. Selon lui, l’acte des militaires qui l’ont contraint à la démission est un assassinat de la démocratie. Et c’est dommage que le peuple malien applaudisse cela. Car, quand on légitime un coup d’Etat, on laisse la possibilité à d’autres. Si nous donnons caution à ce qui se passe, a-t-il indiqué, l’effet ne sera pas qu’au Mali. Les autres pays de la sous-région aussi pourraient subir le même sort. De fait, il a invité les gouvernants au dialogue avec les autres sensibilités politiques. « La démocratie ne peut que s’enraciner dans le dialogue. S’il y avait eu un dialogue franc et organisé, on aurait pu éviter ce qui se passe au Mali. Il faut trouver les meilleurs mécanismes pour ne pas enlever à la démocratie les leviers essentiels sur lesquels nous pouvons nous baser pour la consolider », a-t-il souhaité. L’invité du journaliste Latifou Boni a, toutefois, invité les militaires à savoir raison garder. « Il n’existe pas de gouvernance irréprochable. Quand il y a un problème, les solutions doivent être trouvées du point de vue démocratique », a-t-il insisté.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here