Sosthène Toffoun au sujet de l’évaluation des Ace:« C’est une victoire du gouvernement »

0
1667

L’émission « L’entretien » de E-télé du dimanche 25 août 2019 a reçu Sosthène Toffoun, enseignant-chercheur. Il s’est prononcé sur l’évaluation diagnostique des enseignants Agents Contractuels de l’Etat (Ace) reversés en 2008 et les leçons qu’il faut retenir de cette évaluation.

L’évaluation diagnostique des enseignants Ace reversés en 2008 s’est déroulée                                                                                                                    le samedi 24 août 2019 et ce, malgré les appels au boycott. Selon Sosthène Toffoun, enseignant-chercheur et membre fondateur du parti Bloc républicain, c’est une victoire pour le gouvernement d’avoir réussi le pari. Mais au-delà du gouvernement, c’est aussi une victoire pour  le système éducatif béninois, les apprenants et parents d’élèves. Il l’a fait savoir le dimanche 25 août 2019 sur E-télé. L’invité de Gilchrist.                                                                                                                                       Tchidi estime que c’est un challenge réussi d’abord en termes d’organisation, puisqu’elle est confiée à une structure spécialiste en la matière. En ce qui concerne la participation, Sosthène Toffoun pense que les enseignants sont massivement sortis, malgré des appels au boycott.  » Le test n’est pas pour éliminer ni pour renvoyer quelqu’un. « Le gouvernement a d’ailleurs beaucoup insisté là-dessus pour que les intéressés puissent le prendre au sérieux », a-t-il déclaré. M. Toffoun estime que cette évaluation permettra à l’Exécutif de réorganiser le système éducatif du Bénin. Cela, à travers les réformes engagées dont le processus est plus que jamais enclenché. Pour l’enseignant-chercheur, ce test d’évaluation fait partie des réformes indispensables à l’amélioration de la qualité de l’éducation. « C’est une approche novatrice qui permettra à l’enseignant et à l’apprenant de bénéficier d’un système éducatif plus efficace », a-t-il soutenu. Par ailleurs, Sosthène Toffoun a déploré les actes de vandalisme qui ont observé dans certains centres de composition. « Nous ne devrions pas arriver à des escalades », s’est indigné l’invité. Selon Sosthène Toffoun, les enseignants qui ont boycotté l’évaluation connaissent déjà leur sort. Cela veut dire que l’Etat ne peut plus compter sur eux, ni les reconnaître. Ils ont été suffisamment prévenus pour ne pas commettre une telle erreur. Le processus va continuer pour le bonheur des apprenants et pour la génération future. « Nous n’allons quand même pas dresser le lit au désordre. Le Bénin est un pays sérieux », a-t-il souligné. Mais, parmi les absences, ceux qui étaient indisposés auront la chance de composer lors de la session des malades s’ils présentent les preuves. « C’est la seule faveur qu’on peut leur accorder », a conclu l’enseignant-chercheur.

 

Léonce Adjévi

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here