Tchaourou investie par la presse internationale:Un autre complot se prépare

0
2244

Au péril de l’image du Bénin, des citoyens d’une certaine obédience s’invitent le cœur à l’ouvrage dans la désinformation. Le fait n’est pas nouveau surtout quand une certaine presse dite internationale offre ses canaux au mépris des règles de l’art.

Ils le présenteront sous la forme d’enquête ou d’investigation et ils n’auront pas tort. Une parodie de reportage se prépare sur une chaîne dite internationale. Cette chaîne finalement devenue la caisse de  résonnance d’une certaine obédience n’hésite plus à avoir pour rédacteurs en chef certains leaders de l’opposition. Celle-ci ne se fatigue plus de leur proposer des angles originaux de traitement fondés naturellement sur du mensonge grotesque sans le moindre respect du contradictoire, principe élémentaire du journalisme. En tout cas Dieu sait et les opposants avec qu’ils sont de vrais professionnels.  Et donc dans cette lancée, une enquête assez originale se prépare à Tchaourou. Elle est si originale qu’on sent de loin un professionnalisme à toute épreuve. Tenez! Dans la journée du dimanche 16 juin 2019, les instigateurs, aidés de ce pseudo média international étaient  à Tchaourou. Autour de 9 heures, ils ont mené des enquêtes avec leur guide un jeune du parti Fcbe. L’équipe a été conduite  dans le village de Idjie dans la Commune de Tchaourou où quatre chasseurs armés ont trouvé la mort après avoir tiré sur les Forces de défense et de sécurité qui procédaient à l’ouverture de la Route inter-Etats, le vendredi dans la soirée. Cette enquête conduite  »professionnellement » a le génie de n’avoir qu’une seule source dont la couleur politique ne fait pas de doute. Cette source soi-disant guide a choisi un échantillon de gens qu’il a pratiquement imposé à nos super reporters pour leur enquête. Les habitants du village sous les orientations du jeunehomme ont servi à la chaîne que les intéressés revenaient de la ferme les mains libres quand les militaires ont ouvert le feu sur eux. Cette information que la chaîne brandira comme vérité les prochains jours dans ses productions est appuyée par une autre assez sensible. En effet le jeunehomme a présenté à l’équipe de reportage 4 tombes présentées comme celles des intéressés, qui furent inhumé samedi à Idjie. Vérité ou mensonge ? Question. Mais ces journalistes peuvent se dire désormais  » Eurêka. Nous avons le scoop ». En réalité, ce ne sont pas ces experts en information à source unique qu’il faut condamner. Ils ont certainement fait leur job et ils seront certainement payés. Le plus lamentable, ce sont ces instigateurs qui ont perdu depuis longtemps le sens de la patrie. Sous le culte des intérêts partisans, ils se permettent de jeter l’opprobre sur leur pays. Si cela peut leur faire du bien ce serait tant mieux.

 

AT

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here