Tensions post-électorales:La Mioe-O2A exhorte à la paix

0
3262

La Mission internationale d’observation électorale des Ong et Associations africaines, après son rapport d’observation des élections législatives du 28 avril 2019, a fustigé les actes de vandalisme. Par la même occasion, elle a exhorté la classe politique et le peuple béninois à la paix. C’est dans un message délivré le samedi 04 mai 2019 à Cotonou.

Message de paix de la mission internationale d’observation électorale des Ong et associations africaines

 

Excellence Mesdames et Messieurs les ambassadeurs et corps consulaires accrédités près la République du Bénin.

Mesdames et Messieurs les leaders des partis politiques

Chers amis du monde des médias

En notre qualité d’observateurs internationaux de la société civile africaine accrédités au Bénin, nous venons une fois encore vers vous après notre déclaration préliminaire.

Il y a quelques jours, le Bénin ab traversé une période plus ou moins tendue, marquée par des incitations à la désobéissance civile et des actes de vandalismes.

Après avoir constaté avec beaucoup d’amertume ces actes, et, analysé les discours de certains acteurs, il nous incombe de vous adresser ce message d’appel pressant à la paix et à la raison.

Béninoises, Béninois

Le droit de vote est un droit sacré, car il constitue le canal principal par lequel s’exprime la volonté du peuple. Aussi, les conditions d’exercice de ce droit doivent être exemplaires et revêtir les qualités de transparence, d’impartialité, de neutralité et d’objectivité. C’est pour cette raison que les personnes chargées de l’organisation des élections ont travaillé avec responsabilité.

Le dimanche 28 avril dernier, nous l’avons tous vu. Les béninoises et béninois se sont levés comme un seul homme pour exercer ce droit dans la paix, en dépit de quelques disfonctionnement que les différentes missions internationales d’observation présentes au Bénin ont tous constatés et mentionnés dans leurs déclarations.

Mais force est de constater qu’avant même la proclamation des résultats, des appels à la révolte et l’instrumentalisation des citoyens ont été observés.

N’oublions pas qu’il y a des champions de ma division à qui profite cet état de chose. Il est de l’intérêt du peuple béninois à faire toujours preuve de maturité afin de  ne se laisser aller à la diversion politique qui ne profite qu’à ces instigateurs qui s’érigent en maître dédiés donneurs de leçon au continent africain.

Nous en appelons à l’opinion internationale à faire preuve de retenue afin de ne pas faire sombrer l’espoir de toute une génération.

Face à cette situation qui n’honore pas l’Afrique et le Bénin en particulier, la Mission internationale d’observation électorale des Ong et Associations africaines (Mpioe-O2A) recommande expressément aux béninois de s’unir autour des valeurs qui prônent l’intérêt supérieur de la Nation, gage » du développement durable.

Par conséquent, la jeunesse béninoise doit se poser un certain nombre de questions.

Avons-nous le droit de brûler cette demeure commune que nos ancêtres nous ont léguée au prix de mille sacrifices ?

N’y a-t-il pas d’autres voies ou mécanismes pacifiques légaux pour régler définitivement les contentieux qui entourent nos processus électoraux ?

Comment pouvons-nous faire avancer notre pays si nous prônons la violence et la haine ?

Quelle vision avons-nous du Bénin ?

Ses préoccupations doivent vous orienter pour que rien ne puisse vous amener à précipiter le Bénin dans une situation de KO.

L’heure est venue pour vous de sauvegarder votre cher pays en ce tournant décisif de l’histoire. Chaque parole doit être pesée. Chaque acte doit être murement réfléchi.

Aussi voudrions-nous convier               au Nom de Dieu Tout Puissant, tous les leaders des confessions religieuses à s’impliquer davantage dans la chose publique pour plus de sensibilisation.

La Mioe-O2A adresse ses sincères remerciements à l’Union africaine, à la Cedeao et au Représentant de l’Onu au Bénin pour leur implication dans la crise politique du Bénin.

La Mioe-O2A exhorte enfin, le gouvernement béninois en général et le Chef de l’Etat en particulier, les leaders politiques, le peuple béninois et tous les acteurs impliqués pour la recherche du consensus par le dialogue inclusif, sur tous les sujets d’intérêt national afin que le Bénin retrouve sa stabilité politique et sociale, gage de l’unité nationale et du développement.

Vive l’Union Africaine

Vive la paix en Afrique et que Dieu protège le Bénin

 

Fait à Cotonou, le 04 mai 2019

 

Mensah Adjé Edem

 

Chef de la mission

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here