Togbo-Lassou kunkanxwé:La 2ème édition démarre le 7 mars

0
3522

Les fils et filles de la dynastie Togbo-Lassou à Allada se préparent  pour  la 2ème édition de leurs retrouvailles qui démarre le 7 mars. Pendant quatre jours, les participants vont partager des moments de réjouissances et discuteront de questions de développement.

Le stade Charles de-Gaule de Porto-Novo sera sous les projecteurs à compter du 7 au 10 mars 2019. Les fils et filles de la dynastie Togbo-Lassou organise la 2ème édition de leurs retrouvailles. L’initiative vise à resserrer les liens entre les descendants de cette collectivité d’Allada. Les petits plats ont été mis dans les grands pour une fête réussie. Jérôme Hounsou, membre du comité d’organisation donne l’assurance. Il invite la population à se joindre à la collectivité pour ne pas rester en marge de la célébration. Par rapport au programme, un carnaval sera organisé le jeudi 07 mars à midi dans la ville capitale pour annoncer les couleurs de la fête. Il partira de Houèzoumè pour échouer au stade. Dans l’après-midi du vendredi 8 mars, une conférence-débat sera consacrée sur l’histoire de la dynastie des Togbo-Lassou. Elle sera animée par les historiens de la dynastie Togbo-Lassou. Hounsou. Le dernier jour, c’est-à-dire le 9 mars, un rassemblement général de tous les enfants de la dynastie est prévu pour une réjouissance populaire. Réjouissance qui sera précédée de la  cérémonie de  libation en présence de sa majesté Togbo-Lassou Guidimandjègbè Agbantchékon. Une messe d’action de grâce sera aussi dite le dimanche 10 mars 2019 pour clore les festivités dans la bénédiction.

 

Que retenir de la collectivité Togbo-Lassou ?

 

Les Togbo-Lassou sont originaires d’Allada. « Mais aujourd’hui avec le découpage territoriale notre siège se trouve dans la Commune de Zê, précisément à Dodji Bata », raconte Jérôme Hounsou. Avec le temps l’aire géographique des Togbo-Lassou s’est étendue à d’autres régions. « A Cotonou et surtout à Porto-Novo, un peu partout dans le département de l’Ouémé, nous sommes présents. Togbolassou, c’est un fils de l’arrière aïeul de Donou et de Dako », ajoute-t-il.

 

Gildas Azongnissou (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here