Tournée du chef de l’Etat dans 54 communes:Des jeunes immatures vandalisent à Tchaourou

0
962

L’après-midi du mercredi 11 novembre 2020, des jeunes surexcités et manipulés, ont entrepris de saccager  les lieux prévus pour abriter les séances d’échanges entre le président de la République et les sages, notables et associations de développement lors de sa tournée nationale entamée aujourd’hui. A ce propos, c’est la région des collines, et la ville de l’ancien chef de l’Etat, Tchaourou,  qui s’illustre négativement de nouveau. La seule  maison des jeunes dont  dispose  la commune a été saccagée par des individus sans foi ni loi qui se réclament encore proches de l’ancien Président Boni Yayi. Les jeunes protestent et laisseraient entendre que Patrice Talon, le Président de la République n’est pas le bienvenu à Tchaourou. Surement manipulés par les hommes politiques, ces jeunes confondent l’intérêt personnel à l’intérêt général, ne veulent pas le développement du Bénin. Plus le temps passe, ils s’enfoncent davantage dans une logique anti-progrès.  Sinon, comment comprendre, qu’ils entreprennent, d’empêcher la tournée du chef de l’Etat. L’objectif de cette tournée étant avant de recueillir les doléances des populations, et d’agir afin d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations, l’idée devrait être  saluée. Les séances de travail prévues dans le cadre de ladite tournée d’être  comités restreints. Invités d’avance, les conseils communaux, les associations de développement à la base, les collectivités locales, les sages et notables seront religieusement écoutés par l’Autorité qui, sans nul doute, recueillera  leurs appréciations, observations et surtout leurs attentes pour mieux orienter son action. « Toute la Cour Royale, et les sages de la commune de Tchaourou, condamnent avec la dernière rigueur ses actes qui n’honorent pas l’aire culturelle Shabè. La commune de Tchaourou, aujourd’hui est train d’être reconstruite, et nous invitons tous les fils et filles de la commune à la tolérance. Le Chef de l’Etat est une institution, et demeure le Président de tout le peuple béninois. Nous passons déjà par ce canal, pour préciser que la rencontre prévue avec les sages et le conseil communal de Tchaourou aura lieu comme convenue. Rien ne freinera le développement de la commune de Tchaourou, ni les querelles politiques, ni les conflits ethniques », écrivent les notables et sages de Tchaourou dans leur communiqué  .

 Wilfrid Noubadan

 

Communiqué des Sages et Notables de Tchaourou  après les actes de vandalisme ce mercredi 11 novembre 2020.

 

Le jeudi 20 juin 2019, nous avons sollicité une audience auprès du Président de la République, son Excellence Patrice Talon. Il a répondu très favorablement à notre requête. Au cours de la rencontre nous avons évoqué les évènements douloureux de mai 2019, et nous avons présenté  un plaidoyer de la population de Tchaourou, pour une situation atténuante à l’ancien président Yayi Boni, dont l’état de santé aurait reçu un coup.

 

Nous avons aussi demandé au Chef de l’Etat, la prise de mesures au profit des personnes ayant subi les préjudices suite aux différentes violences orchestrées  à Cadjéhoun par les partisans de  Boni Yayi. Avec le Roi  Adétutu Onihabè, de Savè, nous avions   exhorté Son Excellence Patrice Talon à la  patience, et imploré son indulgence à l’égard de ses concitoyens qui croupissent dans les cellules de commissariats et promis de travailler davantage   pour la préservation de la paix dans l’aire Shabè.

 

Sensible aux différents messages, le Chef de l’Etat, Patrice Talon qui est « un fils de Tcahourou » a promis faire tout son possible afin que le calme revienne. Il nous a confiés qu’il ne voulait aucun mal à Boni Yayi qui reste son ami.

 

Mais c’est avec une grande tristesse que nous avons appris les évènements qui se sont déroulés dans l’après-midi de ce  mercredi  11 novembre 2020. Il nous est en effet revenu que des jeunes, manipulés par les hommes politiques ont procédé cet après-midi,  à la démolition et  au saccage de biens publics. La seule  maison des jeunes dont  dispose  la commune a été saccagée par des individus sans foi ni loi qui se réclament encore proches de l’ancien Président Boni Yayi.

 

Les jeunes protestent et laisseraient entendre que Patrice Talon, le Président de la République n’est pas le bienvenu à Tchaourou.

 

Toute la Cour Royale, et les sages de la commune de Tchaourou, condamnent avec la dernière rigueur ses actes qui n’honorent pas l’aire culturelle Shabè. La commune de Tchaourou, aujourd’hui est train d’être reconstruite, et nous invitons tous les fils et filles de la commune à la tolérance. Le Chef de l’Etat est une institution, et demeure le Président de tout le peuple béninois. Nous passons déjà par ce canal, pour préciser que la rencontre prévue avec les sages et le conseil communal de Tchaourou aura lieu comme convenue.

 

Rien ne freinera le développement de la commune de Tchaourou, ni les querelles politiques, ni les conflits ethniques.

 

Que la paix règne sur le Bénin

Le Conseil des sages de Tchaourou, ce 11/11/20.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here