Traque des trafiquants fauniques:L’Ong « Nature tropicale » renforce les capacités de la brigade canine

0
527

Le Bénin se dote d’une Brigade canine pour lutter contre la criminalité faunique. Cette brigade basée à Cotonou s’active pour commencer les patrouilles afin de détecter les trophées d’animaux sauvages protégés par la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune au Bénin. En prélude au démarrage des activités, l’Ong « Nature tropicale », en collaboration avec le Fonds international pour la protection des animaux-France (Ifaw), a entamé une série de formations des forces de sécurité. Le jeudi 25 juillet 2019, ce sont les policiers qui ont vu leurs capacités renforcées. A cette occasion, ils se sont familiarisés avec les textes qui réglementent la protection des espèces sauvages au Bénin et les techniques de fraudes utilisées par les présumés trafiquants. Présent à la formation, le Directeur de Nature tropicale, Joséa Dossou-Bodjrènou, a rappelé aux agents la nécessité d’amener les criminels fauniques à respecter les textes. Il a aussi insisté sur la détermination de chacun pour une lutte efficace pour la sauvegarde du patrimoine faunique de l’Afrique. A sa suite, Benjamin Dagbéto, juriste environnementaliste, a mis un point d’honneur sur l’activisme environnemental pour fouetter le militantisme en faveur des espèces sauvages menacées de disparition. Ce séminaire est une formation cynotechnique à la détection d’ivoires, d’écailles de pangolins et de tortues marines pour ne citer que ces espèces. Dans les prochains jours, le policier maître-chien va utiliser son collaborateur canin dans des missions de recherche et de détection de produits illicites comme des trophées d’animaux sauvages.  

 

SA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here