Troisième revue de son Programme avec le Bénin:Le Fmi salue les progrès du Gouvernement

0
541

Le Fonds monétaire international (Fmi) félicite le Bénin pour les performances réalisées au plan économique. Au terme de la mission de la troisième revue du Programme de l’institution avec le gouvernement du Bénin, le Chef de mission, Luc Eyraud, a exprimé son admiration pour les grands progrès constatés au niveau du Bénin. Il l’a fait savoir au cours d’un point de presse tenu vendredi 26 octobre 2018.

Le gouvernement du Bénin rafle des points positifs pour la qualité de sa gouvernance. Selon Luc Eyraud, les indicateurs pour le compte du programme du Fmi avec le gouvernement du Bénin sont rassurants. « Nous avons eu une discussion avec le président de la République et je lui ai confirmé que le programme est bien sur les rails, que nous sommes arrivés à un accord avec les autorités sur les grands paramètres de ce programme », a-t-il laissé entendre.  L’hôte du Bénin a également fait savoir que les performances du programme sont extrêmement satisfaisantes avec les critères globalement vérifiés pour la revue. Qu’en est-il de la santé économique du Bénin et quelle appréciation fait le Fmi ? A cette question, le représentant du Fmi a fait un exposé rassurant. « En ce qui concerne l’économie, je dirai que le contexte macro-économique reste très favorable au Bénin avec une croissance forte et une inflation faible. Pour l’année 2018, la croissance continue de s’accélérer portée par divers éléments dont l’activité portuaire et la forte production agricole. A moyen terme, nous prévoyons aussi une forte croissance due à une demande plus forte du Nigeria et également une accélération de l’investissement privé », a-t-il déclaré. Luc Eyraud a également abordé la question du Budget. Sa lecture est plus que positive.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

« Nous pensons que la mobilisation forte des revenus, l’efficacité de la dépense et la bonne gestion de la dette vont permettre de créer des marges de manœuvre pour augmenter les dépenses prioritaires sociales et permettre de financer les dépenses d’infrastructures », a-t-il déclaré. Et il poursuit : « A côté de ça, nous avons aussi salué les efforts réalisés par le gouvernement dans le domaine de la gouvernance et dans le domaine du climat des affaires. Nous pensons que ces réformes seront très bénéfiques au développement du secteur privé dans le pays ». Pour le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, l’économie béninoise se porte bien. Plusieurs indicateurs permettent de l’attester.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

« Ça fait la troisième année de suite que le Bénin enregistre une croissance forte et vous vous rappelez que le taux de croissance pour l’année 2015 d’après les chiffres retenus par le Fmi était autour de 2,5%et nous allons cette année vers 6,5%. Ce qui montre bien une progression au niveau de l’activité économique et de la croissance. Pour 2019, nous nous attendons à avoir un taux de croissance au minimum égal à ce que nous avons observé cette année », a-t-il laissé entendre. Par rapport à la dette, Romuald Wadagni a déclaré qu’elle est à un niveau soutenable et que l’économie va beaucoup mieux. « Au niveau de la dette, nous sommes arrivés à un niveau de dette aujourd’hui totalement soutenable. Quand vous prenez les chiffres macro qui permettent d’apprécier l’économie, l’économie du Bénin va beaucoup mieux. Elle est aujourd’hui l’une des plus performantes de la sous-région et l’une des plus performantes en Afrique, de façon générale. Ça, c’est vraiment l’acquis », a-t-il déclaré.

 

Eyraud en phase avec Wadagni

 

Du point de vue de la soutenabilité de la dette, le chef de mission de Fmi a soutenu, la position de l’argentier national. Il a également rappelé les actions menées avec le gouvernement dans le cadre du reprofilage de la dette. « Dans le cadre de cette revue, de cette mission que nous avons eue au Bénin, nous avons établi avec le gouvernement des politiques qui permettent d’établir la soutenabilité de la dette. Et cela, ça passe par des politiques d’emprunts prudents et par une meilleure gestion de la dette », a-t-il déclaré. Et il poursuit : « Nous pensons que l’opération de reprofilage qui a été mise en œuvre par les autorités ce mois-ci va dans ce sens. Le gouvernement a racheté une dette qui était chère, qui avait une échéance courte et l’a remplacée par une dette moins chère et qui a une échéance plus longue. Tout cela devrait permettre de réduire le poids de la dette et sera d’un effet positif sur les finances publiques du pays », a-t-il martelé. Luc Eyraud a précisé qu’un autre avantage de cette opération, est qu’elle a permis de réinjecter des liquidités dans le système bancaire béninois. Ces liquidités affirme-t-il vont pouvoir être prêtées au secteur privé et permettre de soutenir l’activité économique.

 

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here